La France. Président : 11 candidats défient Macron pour conquérir l’Elysée

par Alberto Galvi

Le premier tour de l’élection présidentielle française aura lieu le 10 avril. Seuls 12 concurrents ont obtenu les 500 signatures valables requises par les élus dans au moins 30 départements français différents.
Je suis candidat du primo turno sono Anne Hidalgo du PS (Parti Socialiste), Yannick Jadot du parti EELV (Europe Ecologie Les Verts), Jean Lassalle du parti des Résistons, Emmanuel Macron du parti LREM (La République en Marche) , Jean-Luc Mélenchon du parti LFI (La France Insoumise), Marine Le Pen du parti RN (Rassemblement National), Valérie Pécresse du parti LR (Républicain), Fabien Roussel du PCF (Parti Communiste Français), ric Zemmour du parti R (Reconquête !), Nicolas Dupont-Aignan du DLF (Debout pour la France), Nathalie Arthaud de LO (Lutte Ouvrière) et Philippe Poutou du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste).
L’actuel président Emmanuel Macron a attendu le dernier moment pour se présenter, bien que l’annonce ait été éclipsée par la crise ukrainienne. Il ne faut pas oublier que les périodes d’incertitude augmentent les chances d’un candidat d’être réélu. Macron a un net avantage sur les autres candidats à un moment où la France assure la présidence de l’UE et où des efforts de médiation de haut niveau entre la Russie et l’Ukraine sont en cours.
Marine Le Pen a rejeté la possibilité d’une alliance électorale avec son rival populiste ric Zemmour après la reprise des scrutins.
Le candidat le mieux classé à gauche est Jean-Luc Mélenchon, un éminent partisan des manifestations des gilets jaunes. Mélenchon, leader du groupe socialiste Groupe La France Insoumise, se présente comme Le Pen dans sa troisième candidature à la présidence, même si peu de gens pensent qu’il remportera la compétition. Parmi les autres candidats favoris se trouve la républicaine Valérie Pécresse, bien que son approbation ait chuté au milieu des accusations de chaos de campagne et de défections à son parti.
Eric Zemmour a plutôt explosé sur la scène politique en 2021, attribuant le déclin de la France principalement à l’immigration et à l’islam. Au final, Yannick Jadot a été choisi par les Verts car il souhaitait que la France abandonne le nucléaire d’ici 20 ans, et installe des panneaux solaires sur la plupart des bâtiments ; Cela a également entraîné des changements fiscaux radicaux, obligeant les personnes les plus riches à payer des impôts sur le revenu plus élevés.
Si aucun candidat n’obtient la majorité, les deux premiers candidats s’affronteront lors du scrutin du 24 avril. Le président est élu directement au scrutin pour un mandat de 5 ans et est rééligible pour un second mandat, tandis que le premier ministre est nommé par le président.

Article précédentVénézuélien. CPI va enquêter sur les abus commis par des responsables du régime Maduro
Article suivantUkraine. La Russie se retire de Bucha : de nombreux cadavres de civils en chemin

Albert Gardinier

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.