La France ouvre l’insémination artificielle à toutes les femmes

/ Dmytro Sukharevskyi, stockadobecom

Paris – En France, l’insémination artificielle sera désormais ouverte à toutes les femmes : l’Assemblée nationale parisienne a scellé hier la loi dite de bioéthique, par laquelle les couples célibataires et lesbiens peuvent réaliser leur désir d’avoir des enfants pour la première fois. Il mettra en œuvre les promesses de campagne électorale faites par le président Emmanuel Macron.

Selon l’enquête, plus des deux tiers des Français sont favorables à l’ouverture de l’insémination artificielle, comme c’est déjà le cas dans d’autres pays européens. Jusqu’à présent, les femmes célibataires ou les couples lesbiens de France devaient migrer à l’étranger pour être fécondées avec le sperme d’un donneur, par exemple en Belgique ou en Espagne.

Des groupes conservateurs et des églises ont manifesté à plusieurs reprises contre les amendements. Ils soutiennent que la loi prive les enfants d’une figure paternelle et menace les structures familiales traditionnelles. Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a quant à lui évoqué une « bonne journée » pour la France. Selon lui, le premier enfant pourrait être conçu selon la nouvelle réglementation « avant la fin 2021 ».

Les lois de bioéthique permettent également à davantage de Françaises de congeler leurs ovules afin de pouvoir les féconder artificiellement plus tard. Jusqu’à présent, ce type de traitement n’est autorisé que dans des cas exceptionnels, comme un traitement contre le cancer qui interfère avec la fertilité.

En outre, la loi donne aux enfants conçus avec du sperme de donneur le droit, en tant qu’adultes, de s’enquérir de l’identité de leur père.

Jusqu’à présent, la France a garanti l’anonymat du donateur. Cependant, la gestation pour autrui est toujours interdite. Les enfants ainsi conçus à l’étranger peuvent cependant être reconnus par les autorités pour la première fois, sous certaines conditions. © afp / aerzteblatt.de

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.