La France ouvre au public le dossier sur le génocide rwandais – Actualités

La France a rendu publics mercredi (7) d’importants dossiers relatifs à la situation au Rwanda entre 1990 et 1994, exactement 27 ans après le début du génocide des Tutsi dans ce pays, selon le Journal officiel.

Le matériel comprend les archives de l’ancien président François Mitterrand et de son premier ministre de l’époque, Edouard Balladur.

Plusieurs documents, pour la plupart des câbles diplomatiques et des documents classifiés, faisaient partie d’un rapport dévastateur sur le rôle de la France au Rwanda à l’époque, publié par une commission d’historiens en mars.

Le rapport dit Duclert dresse un bilan sans concession de l’implication militaire et politique de la France dans le génocide qui, entre avril et juillet 1994, a fait au moins 800 000 morts, pour la plupart des Tutsi, exterminés dans des circonstances odieuses, selon les Nations unies.

Le rapport met surtout en lumière la responsabilité de Mitterrand et de ses plus proches collaborateurs, qui ont ignoré les informations et les avertissements sur les crimes à grande échelle qui pourraient être commis.

Ce mercredi, plusieurs cérémonies sont prévues en France pour marquer le 27e anniversaire du début du génocide.

Malgré de meilleures relations entre les deux pays ces dernières années, notamment après l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence en 2017, le rôle de la France dans le génocide est un sujet qui suscite toujours des tensions.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.