La France « condamne fermement » les actions menées à Busha

« J’ai eu connaissance de rapports faisant état d’exactions massives commises par les troupes russes dans les villes ukrainiennes qu’elles occupaient ces dernières semaines, notamment dans la ville de Busha. Je condamne fermement cet acte qui, s’il est confirmé, constitue un crime de guerre », a déclaré Jean- a déclaré le chancelier Yves Le Drian dans un communiqué transmis à l’agence de presse France-Presse (AFP).

« Nous travaillerons en étroite collaboration avec nos partenaires, les autorités ukrainiennes et les juridictions internationales compétentes, en particulier la Cour pénale internationale (CPI), pour faire en sorte que ces actions ne restent pas impunies et que les responsables soient traduits en justice et punis », a déclaré Le a ajouté Drian. . .

L’Ukraine a accusé aujourd’hui l’armée russe d’avoir perpétré un « massacre délibéré » à Busha, une ville au nord-ouest de Kiev, ainsi que d’autres « horreurs » dans une région désormais « libérée des envahisseurs », suscitant la colère en Europe et appelant à des sanctions supplémentaires. contre Moscou.

Busha et la ville voisine d’Irpin, qui n’ont pas pu être reconnues par les bombardements, ont connu certains des combats les plus féroces depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février lorsque les troupes russes ont tenté d’encercler Kiev.

Selon Le Drian, « la pression économique et internationale la plus forte possible sur la Russie doit être maintenue et renforcée pour contraindre les autorités russes à mettre fin à la guerre d’agression », car « les pertes humaines et les impacts humanitaires sont de plus en plus graves ».

« La France reste pleinement engagée à y contribuer, notamment avec ses partenaires européens sous la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (UE) ainsi qu’au G7, et poursuivra son soutien déterminé aux autorités ukrainiennes, dans toutes leurs démarches. « , a ajouté le ministre français. .

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a condamné aujourd’hui les « actes de rébellion » perpétrés par l’armée russe contre des civils en Ukraine, notamment à Busha, appelant à une « enquête sur les crimes de guerre ».

Le vice-chancelier allemand et ministre de l’Economie, Robert Habeck, a condamné aujourd’hui les « terribles crimes de guerre » commis à Busha et a appelé à l’adoption de nouvelles sanctions économiques par les pays de l’Union européenne contre la Russie.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a accusé aujourd’hui l’armée russe d' »atrocités » dans la région de Kiev et a appelé à davantage de sanctions contre Moscou.

Les troupes ukrainiennes n’ont réussi à entrer pleinement à Busha qu’il y a quelques jours, après avoir été occupées par la Russie et restées inaccessibles pendant près d’un mois.

L’AFP a vu samedi les corps sans vie d’au moins vingt hommes en civil dans une rue de Busha. L’un des hommes avait les mains liées et les corps étaient éparpillés sur plusieurs centaines de mètres.

« Tous ces gens se sont fait tirer dessus », « ils [os russos] est mort d’une balle dans la nuque », a déclaré à l’AFP le maire de Busha, Anatoly Fedorouk.

« A Busha, nous avons enterré 280 personnes dans des fosses communes » car il n’était pas possible de le faire dans trois cimetières de la municipalité, tous à portée de l’armée russe, a ajouté Fedorouk.


James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.