« Je gagne ou je meurs. » Ledecká ajoute un troisième sport, il concourra en planche à voile

Il est connu pour ne pas pouvoir se reposer, même après la fin de la saison. Et Ester Ledecká l’a encore confirmé. Snowboarders et skieurs tchèques se préparent pour une prestigieuse course de planche à voile. Et comme sur une pente enneigée, ça ne lâche rien sur l’eau.

Avez-vous réussi à vous reposer après une saison olympique exigeante ?

J’étais à Londres pendant un certain temps, où je me suis reposé. Ensuite, nous avons fait des tests de matériel avec les garçons. Je ne traîne pas du tout, je fais aussi quelque chose d’adapté, mais j’ai un régime un peu plus lâche.

Savez-vous gérer l’été ?

Nous avons de nombreux camps d’essais devant nous, où j’ai reçu une invitation à Monaco pour le Grand Prix de F1. Ils n’invitent toujours que des athlètes des Jeux olympiques. Ils nous enverront un avion spécial, donc ce sera une belle expérience.

Avez-vous un pilote à soutenir là-bas?

Peut-être que Verstappen, Red Bull, pourraient avoir besoin de les soutenir. J’ai regardé cette série dans les coulisses sur Netflix et j’ai trouvé ça génial. C’est super filmé. Il m’est venu à l’esprit que leur monde était très similaire au nôtre. Ils ont risqué leur vie bien plus que nous, mais cela dépend beaucoup de leur technique. Je veux savoir ce que c’est que d’être en vie, je n’ai jamais été à une course. Mais ce n’est pas la seule première qui m’attend.

Quelle sera la prochaine ?

Un autre sponsor m’a invité à la célèbre course de planche à voile dans la baie du Défi en France. J’ai été invité dans le passé, maintenant ils veulent me donner des écrans. J’ai hâte. Je navigue depuis l’âge de cinq ans, mais jusqu’à présent, je n’ai terminé la course que deux fois entre instructeurs à Lefkada. Il rivalise aussi souvent avec son père qui est un adversaire coriace. J’espère donc pouvoir aller en France. Je chercherai du sang et je gagnerai ou je mourrai.

Alors vous ajoutez un troisième sport. Allez-vous vraiment être très compétitif là-dedans aussi?

Je cours toujours. Même si ce n’est pas la saison. A propos de qui monte la colline en premier, qui cuisine le plus vite, qui arrive plus tôt en voiture.

D’ailleurs, vous étudiez à l’Université des finances et de l’administration, avez-vous réussi tous les examens ?

Je dois terminer la dernière année d’un master en marketing sportif. J’ai donc dû attendre que les hommes d’État et les défenseurs travaillent sur le thème de « l’image de marque de l’athlète ». Je veux m’y mettre cette année. Je dois dire que c’est formidable de voir comment les études se fondent dans mon travail, j’aime vraiment ça.

Vous portez plus d’or que les Jeux olympiques et vous êtes troisième au classement général dans l’évaluation de la saison morte. Avez-vous réussi à rejouer l’hiver passé dans votre tête ?

C’est un fait qu’au cours de la saison, il est difficile d’évaluer et de se réjouir des succès obtenus, car on ne fait que courir et regarder les courses qui sont devant nous. Maintenant, j’ai eu le temps de commencer une autre saison et je dois dire que je suis très fier de mon équipe pour le travail qui a été fait. Ils sont tous fantastiques.

Plus important encore, vous défendez l’or olympique, peu d’athlètes peuvent dire cela…

Pour beaucoup, ce n’est peut-être pas un plus grand succès, je le prends un peu différemment. Comme confirmation que même après ces quatre années, je suis au sommet du snowboard, même si je fais aussi d’autres sports et je pense que je m’améliore aussi. Donc je pense que pour résumer, je suis plutôt bon.

Allez-vous continuer avec la même équipe de mise en œuvre ? Des informations ont divulgué que le physiothérapeute Michal Lešák pourrait être terminé.

Michal a publié un réseau social qu’il a remercié pour la saison et cela pourrait sembler toucher à sa fin. Au contraire, nous sommes d’accord sur plusieurs régimes sous lesquels les conditions peuvent perdurer. Tout est une question de négociation. Il est possible qu’il soit avec moi pendant la majeure partie de la saison, peut-être que j’amènerai un autre physiothérapeute avec moi, nous verrons. Fyzio est le membre le plus occupé de l’équipe, car il est toujours avec moi à la fois sur les snowboards et sur les skis. Alors peut-être qu’il aura un partenaire, mais je veux garder Michal au moins à temps partiel.

Avez-vous un plan sur ce sur quoi vous travaillerez le plus pour la saison à venir ?

Je veux être un peu mieux qu’avant. Je le fais maintenant. Il y en a beaucoup. Par exemple, Red Bull m’a donné un piston test pour apprendre à sauter. J’ai des réserves là-bas et je dois sauter dans forota pour la saison prochaine.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.