Guedes déclare que le gouvernement a présenté le cadre de taux de change de l’OCDE et son engagement à réduire l’IOF – poca Negócios

Paulo Guedes, ministre de l’Économie (Photo : Reuters/Ueslei Marcelino)

Ministre de l’Economie, Paolo Guedesa déclaré ce mardi que la dernière étape franchie par le Brésil avant d’accepter une invitation formelle à entamer des négociations pour l’accès à Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) est l’approbation d’un nouveau cadre de taux de change et un engagement à réduire la taxe d’exploitation financière (IOF) imposée sur les flux internationaux.

Dans une déclaration faite au Palais du Planalto avec le ministre civil Ciro Nogueira et le ministre des Affaires étrangères Carlos Frana, Guedes a déclaré que le processus d’adhésion à une organisation internationale nécessite la continuité des réformes structurelles, telles que les nouvelles règles fiscales, la libéralisation financière et les accords internationaux.

« J’ai envoyé une lettre à l’OCDE la semaine dernière avec les deux dernières exigences manquantes, la loi sur les changes adoptée par le Congrès et l’IRS disant que lorsque la loi sur les changes sera adoptée, nous nous engageons à réduire l’IOF. [sobre fluxos internacionais] », elle dit.

Le ministre a déclaré qu’au fil des ans, le Mercosur s’est finalement refroidi au lieu de servir de grande rampe de lancement pour les pays. Pour cela, selon lui, le gouvernement s’est fixé comme objectif l’adhésion à l’OCDE.

Guedes a également déclaré que l’invitation officielle aux négociations d’accès de l’OCDE était une reconnaissance de l’importance du Brésil.

Mardi après-midi, l’OCDE a annoncé qu’elle avait décidé d’ouvrir des négociations avec six pays candidats à l’adhésion à l’entité, dont le Brésil.

La décision a été prise après avoir évalué les progrès réalisés par les six pays depuis qu’ils ont demandé à rejoindre l’organisation, a indiqué l’OCDE dans un communiqué. Outre le Brésil, l’Argentine, la Bulgarie, la Croatie, le Pérou et la Roumanie ont déjà entamé les négociations convenues.

« Il n’y a pas de date limite pour l’achèvement du processus d’adhésion. Le résultat et le calendrier dépendent de la capacité de chaque pays candidat à s’adapter et à s’adapter pour s’aligner sur les normes et les meilleures pratiques de l’Organisation », a déclaré l’OCDE.

L’entité a souligné que des feuilles de route individuelles seront désormais établies pour les processus d’évaluation détaillés pour chacun des six pays, qui aligneront les termes, conditions et processus d’adhésion reflétant les domaines prioritaires identifiés par le conseil.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.