Google soumet à la France. Il paiera une énorme amende

L’autorité française de la concurrence a fait valoir lors de l’ouverture de la procédure que les serveurs publicitaires de Google donnaient aux maisons d’enchères publicitaires en ligne un avantage dans les enchères publicitaires. De ce fait, ses clients sont dans une position privilégiée et choisissent les offres de Google comme axe principal de leur budget publicitaire digital.

A LIRE AUSSI : Punition terrible pour Google. Pour… les voitures électriques

L’accord actuel de Google avec les autorités de la concurrence résout les plaintes concernant les tactiques de publicité numérique de l’entreprise, mais Alphabet Inc., le propriétaire de Google, a accepté de payer une amende de près de 270 millions de dollars. dans le cadre du règlement. L’accord avec les régulateurs français est l’une des premières affaires antitrust au mondequi ont découvert que les entreprises technologiques abusaient de leur rôle de leader dans le secteur de la publicité numérique.

L’autorité française de la concurrence a déclaré lundi qu’en plus d’infliger une amende, elle avait accepté les engagements de résolution proposés par Google, qui incluaient une promesse de faciliter l’utilisation par les concurrents de ses outils de publicité en ligne.

Office ignore également d’autres formes d’auto-préférence des outils de technologie publicitaire de Googley compris AdX qui offre une meilleure option DoubleClick for Publishers. Selon les autorités françaises, l’engagement de Google sera contraignant pour trois ans.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.