Gladbach stabilité grâce au « super été »

Le match nul 1-1 entre le Borussia Mönchengladbach et le FSV Mainz 05 a produit un vainqueur : Yann Sommer.

Il est difficile d’imaginer que les Gladbachers seraient stables dans cette saison difficile sans un gardien de but national suisse qui a mûri dans la meilleure classe européenne. « Nous devons remercier Yann Sommer, qui nous a maintenus dans le match avec sa parade spatiale », a admis l’entraîneur de Gladbach Adi Hütter après l’exhibition, mais a finalement failli avoir un peu de chance en Bundesliga.

Comme une pieuvre à huit tentacules, Sommer a semblé sucer le ballon dans les phases finales du match, arrachant des points et garantissant que Gladbach restait invaincu lors du troisième match consécutif. « Sans Yann Sommer, nous aurions gagné ce match », a déclaré l’entraîneur de Mayence Bo Svensson. Bien que la première mi-temps de Rheinhessen ait été très mauvaise, elle n’était pas arrogante, mais précise.

Seul Gladbach a joué en première mi-temps, mais n’a marqué que par Breel Embolo (33e minute). Après le remplacement, Mayence est venu avec Jonathan Burkardt et a dominé. Un match avec deux mi-temps complètement différentes, seulement après la pause, Mayence a eu plus et de meilleures chances que le Borussia en première mi-temps. Mais plus que compenser Karim Onisiwo (73 ans) n’est pas possible – à cause de l’été.

Sommer est humble sur lui-même

Il a également gagné le respect de l’adversaire. « Un bel été l’a empêché aujourd’hui », a déclaré le directeur sportif de Mayence, Martin Schmidt, à propos de son compatriote suisse. Avec des réflexes incroyables, le joueur de 33 ans a paré les tirs et les têtes de Mayence, parfois à bout portant. « Je suis content que cela ait fonctionné », a déclaré Sommer très humblement. Ces derniers mois, le gardien de but a non seulement été le plus constant du Borussia et donc une monnaie d’échange pour son équipe trébuchante, mais il est également devenu le centre de l’attention internationale.

Lors du Championnat d’Europe de l’an dernier, Sommer a été le héros des tirs au but contre la France en huitièmes de finale lorsqu’il a paré la star mondiale Kylian Mbappe. En quart de finale contre l’Espagne, Sommer était de loin le meilleur joueur. Ses performances pour l’équipe nationale suisse sont restées au top, comme ce fut le cas en Bundesliga. Aucun gardien de but de la ligue d’élite allemande n’a eu plus de ballons que Sommer.

Sans leur gardien, les inquiétudes et les craintes du Borussia seront probablement plus grandes cette saison qu’elles ne le sont déjà. « Nous avons maintenant trois matchs avec sept points et un seul but, c’est un bon bilan », a déclaré Sommer à propos de la situation de son équipe, qui n’est plus en danger de relégation. Surtout grâce à lui.

Page d’accueil

Raimund Michel

"Tombe beaucoup. Passionné de télévision généraliste. Fan de zombies incurable. Solveur de problèmes subtilement charmant. Explorateur amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.