France : les permis verts pour les centres commerciaux suspendus

En France, les permis verts obligatoires pour les centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés ont été adoptés, mais seulement jusqu’au 5 août. A cette date, en effet, le Conseil constitutionnel tranchera.

La loi, qui a été rejetée le 19 juillet, de l’avis du Conseil d’État, a déclenché un conflit de pouvoir au plus haut niveau., de sorte que Assemblée nationale, bâtiment du parlement le plus important, il doit la porter au vote, dans la nuit du 25 au 26 juillet, obtenir son approbation. Et tout cela pour en confirmer les dispositions, le 12 juillet, par le président de la République, Emmanuel Macron et par l’Exécutif.

Tous les affrontements sont-ils gratuits ? Pas trop car, dans les huit prochains jours, les préfets seront en état d’alerte et, le cas échéant, d’établir, au niveau local, l’application de ces autorisations.

Outre les aspects purement juridiques, il y a un point très controversé dans le système français: S’il est vrai que les petits centres commerciaux ont des captages plus petits et remplissent également un rôle de proximité, il est également vrai qu’avec la croissance de la surface commerciale, l’espace disponible pour les visiteurs augmente. Donc, dans l’ensemble, il s’agit d’un jeu à somme nulle et, selon le bon sens, il n’y aurait aucune raison logique d’imposer des restrictions particulières en fonction de l’aire d’un carré. En fait, les restrictions ne devraient être déclenchées qu’après avoir mesuré le nombre et la densité de clients avec les outils appropriés.

Le Conseil national des centres commerciaux de France a rappelé que, selon le Conseil d’Etat « à partir des données épidémiologiques et de l’avis scientifique, par rapport aux mesures sanitaires déjà en place et en vigueur, la distanciation sociale en premier lieu, une certaine valeur de permis comme un élément pour contenir la propagation de l’épidémie ».

D’autres restrictions, selon la CNCC, « ne devraient être introduites que dans l’intérêt de la santé des citoyens et non pour encourager publiquement la vaccination., vaccination que, d’ailleurs, toutes les associations et fédérations du système de distribution soutiennent et soutiennent toujours bénévolement ».

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.