France, coup d’État déjoué par un groupe complot d’anciens soldats, policiers et politiciens. Un dirigeant arrêté pour terrorisme

Dans La France, réseau secret 300 personnes, y compris police, ex militaire, médicaments, une avocat Il est Maire, prévu cout d’état e attaque contre l’Elysée, Palais présidentiel. A la tête du projet fou, inauguré par Parisiens et oui BFMTV qui a accès aux fichiers des services secrets, il y a Rémy Daillet-Wiedemann, 55 ans, professeur complotiste extradé en juin dernier de Malaisie, avec un passé de directeur régionalFDU, parti du centre de François Bayrou, et maintenant enquêté par enlèvement de mineurse association de malfaiteurs à des fins terroristes.

Selon la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI),Opération Azur il a atteint le stade final de la fécondation. Les plans prévoyaient la conquête du centre névralgique de la nation, tels que Assemblée nationale, cette Sénat et Ministère de la Défense, en plus du travail d’une station de radio ou de télévision un Paris diffuser la propagande des putschistes. Les attaquants seront divisés en unités avec la nomenclature napoléonienne (grenade, dôme), chacun avec tâche d’attaque spécifique et équipé de Bouclier anti-émeutes ed explosifs maison.

L’organisation Daillet-Wiedemann est structurée hiérarchiquement et divisée en deux branches, une militaire et une civile. Ils ont été recrutés pour la branche militaire ex soldat, y compris Christophe M., ancien lieutenant-colonel dans l’armée, décoré de Légion d’Onore e Ordre d’honneur national, qui enrôlera et formera trente-six capitaines régionaux. Ils ont été identifiés parmi les cibles à atteindre centre d’administration et de stockage des vaccins, antenne de 5G, journaliste e personnalité visible. L’une de ces cellules secrètes, entreAssalamualaikum et Franche-Comté, Consister en néo-nazi qui a prévu de le faire exploser Cabane maçonnique en Moselle.

La branche civile se spécialise plutôt dans enlèvement d’enfant et influencé par les théories du complot du mouvement QAnon. Daillet-Wiedemann a en fait été accusé d’avoir financé l’enlèvement Mon Montemaggi le 13 avril dernier en poulailler, aux Vosges. Le garçon de huit ans, chargé par le service social de s’occuper de sa grand-mère, avait kidnappé par cinq survivants du New Age à l’instigation de sa mère qui a perdu la garde en janvier après avoir rejoint leur communauté. La recherche de près de deux cents policiers déployés s’est terminée dans une usine désaffectée, où Lola Montemaggi il s’est caché avec sa fille après cinq jours de marche dans la forêt à la frontière avec la Suisse. Selon les enquêteurs, le groupe avait l’intention de kidnapper d’autres mineurs pour les rendre incontrôlables travailleur social, pris en considération complices de pédophiles et d’élites sataniques dédié à la traite des enfants.

une nation, communauté spirituelle et complotiste dont la mère de Mia est l’une des coordinatrices, tout en excluant Daillet-Wiedemann parmi ses membres, partageanti-étatisme, en particulier le rejet de l’enseignement public. les fondateurs du mouvement, Alice Martin-Pascual e Sylvain Charles, aspirer à un sécession de la République et ils ont récemment essayé de lever des fonds pour deux cents acres de terre dans le sud de la France. Un endroit où installer un nouveau pays, inspiré parenvironnement et l’idéologie citoyen souverain, une théorie du complot américaine selon laquelle les citoyens sont des êtres naturels qui ne sont pas légalement liés par les lois du pays.

Pour former son fantasme sur la rébellion du peuple contre « Dictature de la Santé », Daillet-Wiedemann rassemble donc autour de lui des subversifs de l’armée, des extrémistes d’extrême droite, des théoriciens du complot et des spiritualistes New Age. En lui Vidéos youtube inclure les dispositions du gouvernement intérimaire, y compris élimination de la campagne de vaccination, élimination sympa et cool, destruction de l’antenne 5G e Caméra de vitesse, cette annulation de mariage gay, chasses aux sorcières contre les sociétés secrètes et mises en examen de tous les ministres de 1981 à nos jours. Le professeur qui rêvait d’un français le 6 janvier est maintenant détenu à Nancy, dans laquelle il doit être responsable d’enlèvements de mineurs et d’associations de malfaiteurs à des fins terroristes.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.