Facebook devrait payer pour l’actualité en France

Plateformes

Coopération avec le lobby des journaux

Facebook paiera le contenu d’actualités sur sa propre plateforme d’actualités en France. La base en est désormais la coopération entre le groupe américain et le groupe de pression du journal L’Alliance de la presse de l’information. « Facebook News » est prévu pour la première fois en France en janvier de l’année prochaine.

Facebook et l’Alliance ont signé un « accord de licence pour les droits voisins », a-t-il déclaré dans un communiqué. Cela signifie que les utilisateurs peuvent continuer à partager des messages avec leur communauté, « tout en veillant à ce que les droits d’auteur de nos partenaires éditeurs soient protégés ». Le Groupe ne divulgue aucune condition générale de paiement.

« Depuis l’introduction de la loi française sur le droit d’auteur en octobre 2019, nous avons travaillé en étroite collaboration avec l’Alliance pendant deux ans pour créer un cadre qui réponde aux exigences de cette nouvelle loi sur l’édition », a-t-il déclaré. L’entreprise a expliqué les longues négociations en déclarant qu’elles avaient été menées « avec soin ».

Dans son annonce, Facebook a une fois de plus souligné l’énorme portée que le réseau social peut également offrir aux marques médiatiques établies. Selon la société, une audience de 3,45 milliards de personnes peut être atteinte gratuitement via la plate-forme. L’Alliance de la Presse comprend des journaux tels que « Le Monde », « Les Echos » et « Le Figaro ».

e



Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *