Des dizaines de milliers de poissons morts finissent dans la mer au large des côtes françaises

Jeudi, des dizaines de milliers de poissons morts pêchés par le chalutier FV Margiris, le deuxième plus gros du monde, se sont retrouvés dans l’océan Atlantique, au large de la France, au nord du golfe de Gascogne. On ignore actuellement ce qui s’est passé exactement : les images publiées par l’activiste Sea Shepherd montrent une grande étendue de poissons morts flottants – principalement du merlan bleu, semblable à la morue – qui a occupé une superficie d’environ 3 000 mètres carrés. Selon Sea Shepherd, plus de 100 000 poissons finissent dans l’océan.

La Pelagic Freezer-Trawler Association, l’organisation représentant les entreprises propriétaires de navires de pêche (qui battent pavillon lituanien), elle dit que l’accident a été causé par la rupture du filet utilisé pour le chalut, qu’il a qualifié d’événement «très rare».

Selon Sea Shepherd France, cependant, les navires de pêche pourraient avoir décidé de se débarrasser d’une partie des poissons pêchés par inadvertance et de manière peu rentable à des fins commerciales, en les rejetant à la mer afin de ne pas affecter le quota de pêche alloué. cette pratique, il se souvient Reuterinterdit par la réglementation européenne.

La ministre française de la Maritime, Annick Girardin, a qualifié l’incident de « déroutant » et a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.