Coupe du monde de hockey sur glace 2022 : l’Allemagne perd tôt contre le Canada Ice Hockey News

L’équipe nationale allemande de hockey sur glace a subi une défaite précoce lors de la Coupe du monde en Finlande malgré une lutte pleine d’abnégation.

L’équipe de l’entraîneur national Toni Söderholm a perdu près de trois mois après une amère déception olympique à Helsinki contre les champions en titre et champions du monde du Canada avec un record de 3:5 (0:2, 1:3, 2:0) et a raté 354 jours après le 3 : 1 Coup contre deuxième mondial lors de la Coupe du monde à Riga répété.

Marc Michaelis (28 ans), Matthias Plachta (42 ans) en avantage numérique et l’étoile filante de la LNH Moritz Seider (53 ans) ont marqué pour l’élection de l’Association allemande de hockey sur glace (DEB). Cole Sillinger (9), Pierre-Luc Dubois (18, 32) et Kent Johnson (34) et Noah Gregor (38) ont marqué pour le Canada, 27 fois champion du monde.

Sélection DEB face à la Slovaquie samedi

L’Allemagne a de nouveau été défiée lors du deuxième match du groupe A face à la Slovaquie, samedi (7h20). Le médaillé de bronze olympique a battu la France 4:2 avec quelques difficultés en début de match vendredi. La France a remplacé l’élection de la Russie dans la course au 85e titre en raison de sa guerre d’agression contre l’Ukraine.

« Nous voulons bien commencer le tournoi, contre l’une des meilleures nations de notre groupe », a déclaré le capitaine Moritz Müller après une dernière séance d’entraînement facile vendredi après-midi. « Nous devons jouer notre meilleur match pour battre le Canada. »

Grubauer a dû intervenir tôt

Lors de la précédente rencontre avec le numéro deux mondial aux Jeux olympiques, lorsque la sélection DEB, qui s’était rendue à Pékin avec des ambitions dorées, avait raté les quarts de finale, elle avait perdu 1 à 5 en phase de groupes.

L’équipe DEB, qui après la catastrophe olympique, à l’exception du gardien numéro un Philipp Grubauer (« Bien sûr, notre objectif est de gagner l’or »), a été retenue par un but offensif juste avant le début de la Coupe du monde, presque complètement rattrapé sa garde au bout de six secondes. L’ancien champion de la Coupe Stanley Grubauer a réussi un superbe arrêt avec une goélette gauche contre Nicolas Roy. Réveillée par cela, l’équipe allemande a suivi la foulée rapide du Canada depuis le début pendant quelques minutes.

Grubauer a dû intervenir plusieurs fois en conséquence, et l’a fait avec brio. Le Rosenheimer était impuissant face au tir du poignet de Sillinger dans le coin. L’Allemagne n’a pas du tout été impressionnée et a testé le gardien Logan Thompson de l’autre côté. La meilleure chance a été ratée par le professionnel de la AHL Marc Michaelis (15) – puis un autre tir du poignet imparable de Dubois, qui a profité d’une grave erreur du Berlinois Marcel Noebels, l’a frappée.

Élection DEB pleine d’espoir

L’équipe DEB sortait bien de la première pause : Daniel Schmölz et Seider de Nuremberg manquaient Thompson (22). La meilleure performance a été récompensée par Michaelis, qui a utilisé la marge sur l’un des rares rebonds de Thompson.

Puis le Canada s’est refroidi lors des deux premiers jeux de pouvoir. « Nous l’avons donné nous-mêmes hors de contrôle, pas besoin d’abandonner à nouveau après une bonne dizaine de minutes dans le deuxième tiers », a déclaré Michaelis à MagentaSport au cours de la seconde période.

La sélection DEB n’a pas baissé les bras dans le dernier tiers et a eu la chance de sentir l’espoir des deux buts.

SID

Raimund Michel

"Tombe beaucoup. Passionné de télévision généraliste. Fan de zombies incurable. Solveur de problèmes subtilement charmant. Explorateur amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.