Coupe du monde de hockey sur glace 2022 | Canada – France 7:1, EDIT : les défenseurs de l’or de la Coupe du monde ont battu la France, la Suède les attend en quart de finale

Après la défaite inattendue de lundi contre le Danemark, le Canada s’est activé et a tiré sur le gardien Ylönen d’une balle. Après cinq minutes, la France a accéléré le rythme et le Ritz aurait pu ouvrir le score, mais il n’a pas battu le gardien Driedger. Le but a réussi à faire dévier le score à la 13e minute, lorsque le tir de Sanheim a été ciblé par Cozens. L’hésitation d’Ylönen a aidé à mettre en place le deuxième but, et il a lancé un lancer de Sanheim, et Comtois a rapidement atteint le ballon derrière lui.

Le troisième but a été ajouté par un joueur étranger cool à la 23e minute, alors que Dubois a complété une combinaison réussie de formation d’élite. La France pouvait réduire dans un jeu de force, mais était plus proche du but adverse. La tombe a frappé le bar. Après d’autres occasions canadiennes, le score a changé à la 36e minute, quand O’Dell a gagné après une course séparée.

Photo : Martin Meissner, CTK/AP

Max Comtois (à droite) du Canada marque le deuxième but de l’équipe d’outre-mer lors d’un match contre la France.Photo: Martin Meissner, Maternelle / Maternelle

Il n’y avait aucun doute sur le vainqueur du duel, qui était une marque à son niveau. À la 46e minute, il a ajouté un autre but canadien dans un match à quatre contre quatre après une action individuelle du défenseur Whitecloud. Puis la France a marqué, car la renumérotation deux contre un s’est terminée par le tir de Rech. Mais le Canada a eu le dernier mot, Dubois et Severson terminant le score.

Championnats du monde de hockey sur glace en Finlande – Groupe A (Helsinki) :
Canada – France 7:1 (2:0, 2:0, 3:1)
Buts et records : 13. Cozens (Sanheim, Batherson), 18. Comtois (Sanheim, Lowry), 23. Dubois (Cozens, Batherson), 36. O’Dell (Whitecloud, Holden), 46. Whitecloud (Mercer), 52 Dubois (Batherson, Cozens), 56. Severson (Dubois, Batherson) – 49. Rech. Juges : Ansons (LVA), Heikkinen – Niittylä (tous deux Fin.), Zunde (LVA). Exception : 3:2, ça ne sert à rien. Participation : 2873.
Canada : Driedger – Graves, Chabot, Severson, Sanheim, Holden, Whitecloud, Mayo – Batherson, Dubois, Cozens – J. Anderson, Barzal, Sillinger – Roy, Lowry, Comtois – Mercer, Geekie, K. Johnson – O’Dell. Entraîneur : Claude Julien.
France : Ylönen – Gallet, Auvitu, Llorca, Chakiachvili, Crinon, Thiry, Guebey, Bault – Claireaux, Texier, T. Bozon – S. Treille, Bertrand, Rech – Fabre, Ritz, K. Bozon – Leclerc, Colotti, Perret. Entraîneur : Philippe Bozon.
Tableau final :
1. Suisse sept 6 1 0 0 34:15 20
2. Allemand sept 5 0 1 1 26:20 16
3. Canada sept 5 0 0 2 34:18 15
4. Slovaquie sept 4 0 0 3 23:19 12
5. Danemark sept 4 0 0 3 18:18 12
6. France sept 1 1 0 5 11:24 5
sept. Kazakhstan sept 1 0 0 6 19:31 3
8. Italie sept 0 0 1 6 12:32 1

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.