Brexit, des pêcheurs français bloquent le trafic de marchandises dans les ports et le tunnel sous la Manche : ils demandent l’autorisation refusée par Londres

La « guerre du poisson » entre l’Angleterre et la France se poursuit. Le Comité National de la Pêche a annoncé blocage du trafic de marchandises à l’entrée des trois ports de la Manche : Saint-Malo, Ouistreham et Calais. Sur le continent, en revanche, ils bloqueront l’accès des camions de marchandises au terminal du tunnel sous la Manche pendant plusieurs heures. « Nous demandons solution immédiate de la discorde contre nous pour grande Bretagne dans l’interprétation de l’accord sur le Brexit », a-t-il déclaré Gérard Romiti, président du comité. « Notre patience a une limite, elle a été trop mise à l’épreuve », a-t-il ajouté.

Ils protestent pour demander des concessions rapides à Londres de la licence de la pêche après le Brexit. En fait, un différend est en cours entre les deux pays sur cette question : après avoir quitté l’Union européenne, le Royaume-Uni a refusé leur présence deux cent à partir de quatre cents pêcheurs français qui l’ont demandé.

Soutenez ilfattoquotidiano.it : si vous croyez en nos combats, combattez avec nous !

Supporter ilfattoquotidiano.it cela signifie deux choses : cela nous permet de continuer à publier un journal en ligne plein d’actualités et d’idées, gratuit pour tout le monde. Mais aussi être une partie active d’une communauté et faire notre part ensemble pour continuer le combat auquel nous croyons avec des idées, des témoignages et de la participation. Votre contribution est très importante.
Soutenez maintenant

Je vous remercie,
Pierre Gomez


ilFattoquotidiano.it

Soutenez maintenant


Paiement disponible

Article précédent

Salaire minimum, eurodéputé Rondinelli (M5s) : « Plus de dignité pour les travailleurs et la fin de la concurrence déloyale entre entreprises de pays différents »

Suivant

Article suivant

Politique agricole européenne commune : une grande occasion manquée

Suivant

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *