Benzema reconnu coupable de chantage dans l’affaire de vidéo intime de Valbuena

Karim Benzema, l’attaquant de la France et du Real Madrid, a été reconnu coupable mercredi (24) de son implication dans une tentative de chantage d’un ancien coéquipier dans une affaire impliquant une vidéo sexuelle et a été condamné à un an de prison, mais la peine a été suspendu.

Le tribunal de Versailles lui a également infligé une amende de 75 000 € (équivalent à 469,5 milliers de R$) et l’a condamné à payer 80 000 € (500 800 R$) à son ancien coéquipier Mathieu Valbuena pour couvrir les frais de justice et 150 000 € (939 000 BRL) de dommages et intérêts ainsi que trois d’autres personnes. . défendeur.

L’avocat de Benzema a déclaré qu’il ferait appel de la décision.

Le joueur, qui nie avoir commis un acte répréhensible, n’est pas jugé. Il doit jouer pour le Real Madrid contre le club moldave du shérif Tiraspol ce mercredi pour la Ligue des champions.

« Ce résultat ne correspond pas du tout à la réalité des événements », a déclaré plus tard à la presse l’avocat Antoine Vey.

Le Real Madrid a refusé de commenter.

Plus tôt ce mois-ci, le président de la Fédération française de football, Noel Le Graet, a déclaré que Benzema ne serait pas expulsé de l’équipe nationale s’il était reconnu coupable et qu’il se verrait infliger la peine avec sursis souhaitée par les procureurs.

« L’entraîneur sera toujours responsable de sa convocation, et Benzema ne sera pas en reste en raison d’éventuelles sanctions judiciaires », a déclaré Le Graet au journal Le Parisien.

Les procureurs ont fait valoir que Benzema avait encouragé Valbuena à payer un groupe de maîtres chanteurs présumés pour garder les vidéos de sexe explicites hors de la vue du public.

* Rapports supplémentaires de Fernando Kallas à Madrid

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *