ASP : la France signe un accord de régionalisation avec la Chine

Après quatre années de négociations difficiles et parfois difficiles, la France est aujourd’hui le premier pays de l’UE à signer un accord de régionalisation de l’ASP avec la Chine. Il a déclaré que même en cas d’épidémie de PPA, la France pourrait continuer à exporter du porc vers la Chine. Le préalable est cependant que moins de 20 % de l’ensemble des départements français soient concernés par les événements de la PPA. Dans ce cas, seules les régions individuelles seront affectées par les restrictions à l’exportation d’ASF vers la Chine.

Négociation au plus haut niveau

Comme le rapporte le portail en ligne français « Porcmag », des négociations au plus haut niveau politique ont lieu entre le ministre français de l’Économie, des Finances et du Redressement, Bruno Le Maire, et le vice-Premier ministre de la République populaire de Chine, Hu Chunhua. « Cet accord sécurise les exportations de nos producteurs de porc. C’est une garantie importante de prix stables et de prospérité pour nos agriculteurs », a déclaré le ministre français de l’Économie, soulignant l’importance de l’accord.

Modèles pour d’autres pays

Le ministre Bruno Le Maire estime également que l’accord avec la Chine peut servir de modèle pour d’autres secteurs de l’économie française ainsi que pour d’autres pays.

COMMENTER

Là où il y a une volonté, il y a un chemin. Pendant que l’Allemagne tâtonne sur la question des accords de régionalisation, la France crée des faits. Là, le ministre de l’Économie s’est personnellement assuré que le porc français pourrait être expédié en Chine depuis des zones indemnes de PPA, même en cas d’épidémie de PPA. En Allemagne, en revanche, on croyait auparavant que le secrétaire d’État réglerait le problème. Cependant, en Chine, cette question se situe au plus haut niveau politique et les partenaires de négociation sont censés être sur un pied d’égalité. Le ministre fédéral de l’Agriculture Cem zdemir devrait régler cette question rapidement. Cela lui permettrait d’accumuler de précieux points positifs dès le début de son mandat et de s’assurer que les raffineurs voient à nouveau la lumière au bout du tunnel.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.