Après l’abandon du jeu en France : le gouvernement fait pression sur

Paris (AP) – La ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, a fait pression sur l’association nationale après avoir dissous un match de football en raison de l’agitation de la foule.

Selon les informations du journal sportif « L’Équipe », l’homme politique aurait demandé au président de la FFF de prendre des mesures fermes. L’incident du match de coupe entre le FC Paris de deuxième division et l’Olympique Lyonnais a été scandaleux, a déclaré le ministre dans une communication écrite à Noël Le Graët.

L’association a finalement dû prendre des mesures, a ajouté le journal. Le Graët a qualifié l’incident de catastrophique. Le comité de discipline de l’association se réunira lundi.

Pendant ce temps, Lyon a annoncé qu’aucun supporter ne serait autorisé à se rendre aux prochains matchs à l’extérieur. Le match entre Paris et l’équipe de l’ancien entraîneur de Bundesliga Peter Bosz a été annulé par le score de 1:1 après des émeutes de supporters dans les tribunes. Les feux d’artifice sont allumés ; il y a un combat. De nombreux spectateurs ont pris d’assaut la place pour se sauver.

Lyon a été en proie à la négligence dans le passé. Le 21 novembre, le match entre l’Olympique de Lyon et l’Olympique de Marseille a été annulé après que le Marseillais Dimitri Payet a été touché à la tête avec une bouteille d’eau pleine d’un bloc de supporters lyonnais.

Des incidents similaires se sont produits dans les stades de football français depuis le début de la saison. Le 22 août, Payet était déjà victime d’un jet de bouteille. Lors d’un match à l’OGC Nice, il a été touché dans le dos puis a renvoyé la bouteille à la foule. S’en est suivi une tempête spatiale des supporters niçois et des bagarres avec les joueurs et les encadrants.

© dpa-infocom, dpa : 211218-99-430114 / 4

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.