Al-Attiyah a profité de la « catastrophe » d’Audi et Sainz et a remporté la première étape à Dakar

Nasser Al-Attiyah de Toyota a remporté ce dimanche les premières étapes du rallye Dakar 2022, tandis qu’Audi a connu une journée désastreuse en Arabie saoudite. Pour la première moitié de l’étape de 333 km à Ha’il, le pilote qatari a subi une forte pression de la part de ses trois rivaux de la marque allemande, avec le Français Stéphane Peterhansel, le leader à eux deux, à seulement six secondes du premier 120 km.

Cependant, l’élan du constructeur automobile a commencé à s’estomper en route vers la prochaine référence, le 14 fois champion de France du rallye Dakar devenant le premier pilote à quitter l’événement après avoir subi de graves dommages à son RS Q e-tron dans un accident. Avec l’essieu arrière cassé et la suspension arrière gauche frappée durement, Peterhansel a attendu plus de quatre heures l’arrivée d’un camion d’assistance pour réparer les dégâts.

Les ennuis d’Audi ne se sont toutefois pas arrêtés là, puisque l’Espagnol Carlos Sainz a rapidement perdu plus de deux heures à la poursuite d’un point de contrôle délicat vers la fin de l’étape, après six minutes de retard sur le leader en difficulté au centre de la scène. .

Avec Mattias Ekstrom revenant également sur la troisième voiture de la marque alors que l’étape touchait à sa fin, Al-Attiyah a pu étendre son avance en tête, remportant finalement la victoire avec une marge étroite de 12 minutes 44 secondes. Les problèmes d’Audi ont également vu la légende du rallye Sébastien Loeb sauter à la deuxième place du classement général.

Carlos Sainz est provisoirement classé à la 32e position, après avoir terminé l’étape à 2 heures et 7 minutes du vainqueur Al-Attiyah.

MOTOS – Après une courte séquence enregistrée au prologue, le Dakar a arraché les sables de la ville d’Ha??il pour la première classique de la spéciale du dimanche. Mais le résultat à vélo est le même : une victoire de Daniel Sanders. Le pilote de GasGas a terminé le parcours à 3:43:10 et a terminé le week-end devant.

« C’était très difficile de naviguer, il a beaucoup plu la nuit dernière (samedi) et il était difficile de trouver le bon chemin. Au final, beaucoup de gens se sont perdus et heureusement, nous nous sommes mis en travers. C’était une bonne fin. À d’abord, le rythme était bon et, à la fin, nous avons fait tout ce que nous pouvions. », a déclaré Sanders après la victoire.

Le fait qu’il ait beaucoup plu samedi soir en Arabie saoudite et avec plus de prévisions pour les prochains jours, malgré le fait d’être au milieu du désert, a poussé l’organisation à abandonner les règles du marathon pour les deux prochains jours. Sans cela, les pilotes pourraient compter sur l’assistance de l’équipe en cas de besoin.

Honda et KTM, vainqueurs de toutes les éditions moto au Rallye Dakar depuis le début du millénaire, étaient derrière. Le Chilien Pablo Quintanilla, avec la marque japonaise, a terminé avec 2 minutes 07 secondes de retard ; et Matthias Walkner d’Autriche, pour KTM, ont eu une pause légèrement plus longue : 8 minutes 31 secondes.

Sanders est également en tête du classement général, avec un total de 4:38:40. Quintanilla, Walkner, Van Beveren, Klein, Sunderland, Santolino, De Soultrait, Branch et Howes complètent les 10 premiers groupes. Petrucci et Benavides sont respectivement 13e et 14e.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.