news-details
Santé

ViE DE La NaTiON ibK hospitalisé !




La santé de l’ancien Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, était très fragile avant la chute, cela à cause de plusieurs facteurs endogènes et exogènes. Depuis les évènements du 18 aout 2020, qui l’ont contraint à jeter l’éponge, sa santé a été fortement dégradée.

Après l’intervention de ses pairs, Ibrahim Boubacar Kéita a été libéré par la junte mais toujours en résidence surveillance. L’on se rappelle, le samedi dernier, son médecin traitant avait fait des heures sans pourtant voir son patient. Il aura fallu l’intervention de plusieurs hautes personnalités pour que ce dernier puisse avoir l’autorisation d’être en contact avec l’ancien Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Cette situation avait indigné les chefs d’Etat de la Cédéao. L’information défraie la chronique, Ibrahim Boubacar Kéita, le Président malien évincé lors d’un coup d’Etat militaire, le 18 août dernier, a été hospitalisé ce 1er septembre dans une clinique privée à Bamako. Cette hospitalisation vient d’aggraver les craintes concernant la santé de cet homme de 75 ans, maintenu, depuis sa démission, dans une résidence surveillée. Ce qui veut dire qu’IBK n’a pas encore digéré sa démission. L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) est hospitalisé dans une clinique privée à Bamako et son état de santé est stable, mais il pourra être évacué à l’étranger pour y recevoir un traitement médical, compte tenu des circonstances. Son hospitalisation a été confirmée à Nord sud journal par un membre de sa famille et deux sources hospitalières qui ont parlé sous le couvert de l’anonymat car elles ne sont pas autorisées à parler aux journalistes. « IBK a eu un AVC, mais pas la forme grave heureusement. Il est dans un état stable et conscient », confie à Nord sud journal une source bien introduite qui ajoute qu’IBK a été choqué par le décès de son ancien conseiller économique, Ibrahim Bocar Ba, décédé le dimanche dernier. L’ancien Président malien IBK est apparu faible ces derniers temps, notamment lors de la déclaration de sa démission le 18 août dernier et les inquiétudes n’ont fait que grandir pendant sa détention dans la caserne de Kati, à 15km de Bamako. Selon une autre source, il devrait faire une consultation médicale depuis 45 jours dans un pays Arabe. Ce qui serait visiblement la cause de ce malaise. Bien vrai qu’il n’est plus chef d’Etat, la junte doit prendre des dispositions pour une évacuation rapide d’IBK. D’après nos informations, il devrait regagner sa famille à Sébéninkoro, hier. Affaire à suivre ibRahiM SaNOGO DiT OLiVER



  • TAGS

You can share this post!