news-details
Monde

TOURNEE DU PRESIDENT HOUSSEINI AMION GUINDO EN COTE D’IVOIRE Une croisade populaire réussie pour le changement de comportement !




Contrairement à ceux dont la peur du changement pousse à l’inaction et à une tentative de déstabilisation, Housseini Amion Guindo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a pris son bâton de pèlerin pour prôner le changement de comportement, seul gage pour lui du redressement de notre pays. Ainsi, du 3 au 14 février dernier, il a sillonné la Côte d’Ivoire ou vivent plus 65% de nos compatriotes de la diaspora avec des mots durs pour dépeindre la situation. Pour tous les observateurs son périple a été un succès total.

De Korhogo à Adzopé en passant Bouaké, Yamoussokro et Abidjan, la rencontre de la délégation avec la communauté malienne a été fraternelle. Sans aucune considération politique, religieuse ou ethnique, la forte colonie de la Côte d’Ivoire a déroulé le tapis rouge pour celui qui incarne le mieux aujourd’hui à leurs yeux le renouveau du Mali. Puisque la réputation pénètre dans une ville avant l'homme qui la possède, Poulo n’a eu aucun mal à se faire entendre et comprendre. Très habile et franc, il a tenu en haleine pendant plus de 10 jours ses compatriotes qui n’en demandaient pas autant pour non seulement comprendre la situation du pays, mais également en savoir sur celui qu’ils admiraient de loin pour ses prises de position cohérentes et courageuses.

De la crise sécuritaire, à la crise politique et institutionnelle, en passant par la crise économique, les échanges n’ont rien épargné. Pour Poulo, le dénominateur commun de tous ces maux qui minent notre pays aujourd’hui est l’achat des consciences en période électorale. Fustigeant ce comportement antidémocratique des marchands d’illusions, le président de la Codem en appelle aujourd’hui au sens du patriotisme pour sauver les meubles.  « Il est criminel et égoïsme de proposer 2000 ou 5000 Francs à quelqu’un pour sa voix dans les urnes sans pouvoir garantir s’il pourra avoir le temps de les consommer. Nous devons impérativement tirer des enseignements de cette crise qui nous interpelle à plus d’un titre », a souligné Poulo.

A ses dires, notre pays se relèvera plus vite que l’on ne le pense si nous parvenons à faire la part des choses.  Ni l’argent, ni les diplômes des prestigieuses universités ne construiront le Mali. Notre pays se construira par le retour à nos valeurs, la connaissance du terroir et le patriotisme. Pas un patriotisme du bout des lèvres, mais un patriotisme du fond du cœur qui vous donne le sentiment que ce pays est supérieur à tous les autres, parce que vous n’avez que lui. Le président Housseini Amion Guindo a rappelé à la communauté malienne de la Côte d’Ivoire que le droit de vote, ne doit pas être l'expression d'une humeur ou d’un marchandage, mais une décision à l'égard de son pays et de ses enfants. Très acclamé à Korhogo, Bouaké, Yamoussokro, Abidjan et Adzopé, Poulo s’est rendu compte des attentes de cette franche importante de notre peuple à son égard.

Les premières difficultés soulignées par tous les intervenants parmi la communauté sont relatives à l’accès aux documents de notre pays (Carte NINA, Carte d’Identité, Carte Biométrique, Passeport, etc). Face à cette triste réalité qui ne doit laisser personne indifférente, le président de la Codem a promis d’être le porte-parole de la diaspora dans ses combats légitimes. Selon plusieurs sources au sein du parti de la quenouille, en attendant l’ouverture officielle de la campagne présidentielle pour parler de son projet, Houseini Amion Guindo continuera de sillonner le monde pour édifier nos compatriotes sur l’enjeu des prochaines échéances pour notre pays.

Avec le SCOM CODEM

 



  • TAGS

You can share this post!