news-details
Economie

SUR LES MESURES PREVENTIVES ET DE PROTECTION CONTRE LE COVID-19 56 agents du bureau des Douanes de l’aéroport outillés




Le directeur du centre de formation et de perfectionnement des douanes, répresentant le directeur general des Douanes, Abdel Kader Sangho, directeur du centre de formation et de perfectionnement des douanes, a présidé la cérémonie d’ouverture de la formation et la sensibilisation de renforcement des compétences techniques du personnel du bureau des Douanes sur les mesures préventives et de protection contre la maladie à Coronavirus « Covid-19 ». C’était le lundi 27 juillet 2020, à l’Aéroport International président Modibo Kéïta de Sénou et en présence  directeur régional des Douanes du district de Bamako, Inspecteur Djigui Coumaré et du répresentant chef de mission de l’OIM, Pascal Pascal Reyntjens.

Dans le cadre de  l’ouverture des frontières et  de l’aéroport international président Modibo Kéïta-Senou de Bamako aux vols commerciaux, cette session de formation revêt une importance capitale. A cet effet, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) renforce les compétences techniques du personnel du bureau des Douanes de l’aéroport  sur les mesures préventives et de protection contre le Covid-19. La formation  concerne 56 agents du bureau des Douanes.

Les modules de formation et de sensibilisation seront basées sur les procédures opérationnelles  standardisées opérationnelles Covid-19 pour les agents  frontaliers de première ligne au point d’entrée développées par l’OIM et le guide pour la reprise dans les aéroports Africains (ACI), développées par un comité directeur mise en place par le conseil d’administration de l’ACI Afrique, ont été adaptées au Mali avec le concours de la Police des Frontières et la Commission surveillance Covid-19. Durant deux jours,  les participants seront formés à la gestion sanitaire des aéroports et frontières ; la sensibilisation communautaire et voyageurs ; l’utilisation du matériel de protection individuelle. A la fin de la formation, les agents de la Douane  seront en mesure de suivre et de contrôler les mesures indiquées de santé publique à l’aéroport.

La formation assurée par le point focal de la direction générale des Douanes, au comité de gestion des crises, Bakary Kouyaté, le chef de la division de la police des frontières, Commissaire principal Samba Sidibé et le point focal de la direction de la santé à l’aéroport international président Modibo Kéïta, épitiomologique,Dr Réné Diarra, qui prend fin ce mardi,  concernait  56 agents du bureau des Douanes de l’aéroport. En appui au plan de prévention et de réponse au Covid-19 du gouvernement malien, cette activité de formation et de sensibilisation, pilotée par l’équipe de gestion des frontières de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) au Mali, vise à soutenir les services de l’Etat aux frontières dans la lutte contre la propagation de la pandémie Covid-19 sur le territoire malien.

En guise de rappel, la protection des agents de l’Etat à l’aéroport, aux frontières et des voyageurs s’avère particulièrement importante car ils sont en première ligne dans la lutte contre la propagation de la maladie. Les agents des Douanes affectés à l’aéroport  joueront un rôle déterminant pour limiter la propagation de la Covid-19 au Mali et au-delà.

Le directeur régional des Douanes du district de Bamako, Inspecteur Djigui Koumaré à l’ouverture, dira que la session est importante à plus d’un titre, notamment sur l’environnement qui nous entoure et va même au-delà des missions du soldat de l’économie. « Par cette formation, il s’agit d’impacté positivement sur d’autres secteurs comme la santé. J’adhère à l’objectif visé qui protège la communauté », a-t-il laissé entendre avant d’inviter les participants à plus de rigueur et d’assiduité. 

Pour le directeur des Centres de formation des Douanes, l’Inspecteur Abdel Kader Sangho, représentant le directeur général des Douanes, la session fruit de la collaboration entre la Douane et l’OIM, dans le cadre de la sensibilisation  de l’ensemble de la plate forme aéroportuaire sur le Covid-19, arrive à point nommé. « Les agents de la Douane doivent se protéger et protéger les populations à savoir les voyageurs. Donc il faut une mobilisation de la plate forme aéroportuaire, d’où la gestion coordonnée »,a -t-il affirmé. 

Pour le chef de bureau principal des Douanes de l’aéroport international président Modibo Kéïta-Sénou, Inspecteur Abéta Ag Seydou, qui invite de passage les agents des douanes a tiré le meilleur bénéfice de cette session par la participation massive, la formation qui couvre 56 agents des Douanes, se tient  en prélude à l’ouverture de notre joyeux  aéroport président Modibo Kéïta selon ses termes ainsi que les frontières terrestres.

« Aujourd’hui, il est bon de rappeler que l’arme fatale contre le Covid-19 à l’échelle nationale et internationale reste le respect scrupuleux des mesures barrières, notamment le port constant du masque, les lavages des mains, le port des gants, l’utilisation du gel septique hydro-alcoolique et la distanciation sociale et la prise de température. Il est revenu sur le bilan du dernier jour de la pandémie qui compte 16 millions de personnes infectées avec le nombre de décès et guéris. Le Mali a compris le Covid-19 », a-t-il declaré et de poursuivre.

« C’est le lieu pour moi le mieux indiqué  de remercier les responsables de l’OIM qui ont bien voulu organiser gracieusement cette session. Je remercie également  les responsables de la plate forme aéroportuaire à savoir la Commissaire principal et chef division police des frontières, les aéroports du Mali, l’Anac, l’Asam, la direction générale de la santé et de l’hygiène publique, le groupement de transport aérien, et l’Asecna ainsi que les organisateurs de la session ».

Le représentant  chef de mission de l’OIM, Pascal Reyntjens  a rappelé que dans des pays aux systèmes sanitaires déjà fragilisés et où le confinement des populations est impossible, réduire la propagation du virus tout en protégeant les acteurs qui sont en première ligne est une priorité absolue. Le représentant chef de mission de l’OIM  a réitéré ses remerciements au gouvernement malien, à son partenaire technique et financier le gouvernement allemand et aux agents des structures travaillant en première ligne à l’aéroport  qui vont contribuer efficacement en synergie d’action à la lutte contre le Covid-19.

 « L’OIM s’était engagée à soutenir l’aéroport du Mali pour réduire la propagation du virus tou en protégeant les acteurs en première ligne et les voyageurs », a-t-il dit.

A en croire, l’activité est pilotée par l’équipe de gestion des frontières de l’OIM au Mali et vise à soutenir les services de l’Etat aux frontières de la luette contre le Covid-19, sur notre territoire.

L’évolution du Covid-19, à travers le monde reste préoccupante. A la date du 23 juillet 2020, plus de 15 millions de cas et près de 620.000 ont été notifiés à l’OMS à travres le monde. Au Mali, le suivi des actions de prévention et de riposte à la maladie à Covid-19, a donné unesituation  cumulée  de 2503 cs positifs , 74 décès, 1901 guéris et 547 personnes contact selon le ministère de la santé et des affaires sociales.

Boubacar Diakité Sarr

Encadré

La plate forme aéroportuaire à l’école de l’OIM

L’OIM s’était engagée à soutenir l’aéroport du Mali pour réduire la propagation du virus tout en protégeant les acteurs en première ligne et les voyageurs.

Très prochainement, l’OIM mettra à la disposition des aéroports du Mali (ADM) pour l’ensemble des structures subventionnées des kits sanitaires et hygiéniques, les outils de sensibilisation, du matériel et des équipements d’une valeur de 40 millions de FCFA pour soutenir le plan d’action de prévention et de réponse au Covid-19  à l’aéroport international président Modibo Kéïta-Sénou de Bamako.

Pour répondre efficacement contre la propagation de la pandémie du Covid-19, l’OIM s’est engagée à soutenir l’aéroport du Mali pour réduire la propagation du virus. Ceci à travers des sessions de formation et de sensibilisation des éléments de la police, de la douane, de la gendarmerie et des agents des aéroports du Mali pour un effectif total approximatif de 371 participants.

Lors des différentes sessions, les responsables de la plate forme aéroportuaire à savoir la police des frontières, les aéroports du Mali, les Douanes, l’Anac, l’Asam, la direction générale de la santé et de l’hygiène publique, le groupement de transport aérien, et l’Asecna ne cessent de réitèrent  leurs remerciements très chaleureux au représentant chef de mission de l’OIM. 

B. D. S.

 



  • TAGS

You can share this post!