news-details
Régions

Soutien aux Fama Le Mouvement populaire du 4 septembre souhaite une transition dirigée par un militaire




Des centaines de personnes se sont réunies, mardi 8 septembre, au Boulevard de l’indépendance, pour répondre à l’appel du Mouvement populaire du 4 septembre. Ce meeting composé majoritairement des jeunes adolescents avait pour objet de soutenir les forces armées maliennes pour une transition réussie.

Après le renversement du régime de M. Ibrahim Keita, le 18 août dernier par les militaires, la Cédéao a exigé la mise en place d’une transition civile pour un retour à l’ordre constitutionnel. C’est dans ce cadre que le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) a engagé des concertations avec toutes les forces vives de la nation pour décider à qui confier le pouvoir de transition. Estimant qu’un civil ne pourrait pas diriger cette transition, le Mouvement populaire du 4 septembre a tenu, le mardi 8 septembre, un meeting de soutien à l’armée malienne pour une transition réussie et dirigée par ellemême. Les manifestants ont entonné, en prélude, l’hymne national et fait observer une minute de silence en la mémoire des soldats tombés sur le champ d’honneur. Ils scandaient  : «  Une transition dirigée par l’armée, vive le Mali ! Soutien au CNSP  ! Soutenons les militaires  ! A bas la France  ! vive la Russie  ! vive la chine  ! seul le peuple décide  ! la Cédéao et France dégagent ». Alassane Tangara, le président de la plateforme ‘’le Mali pour nous tous’’, a indiqué, dans ses propos, que l’objectif de ce meeting est de montrer au monde entier que le peuple malien est dernière son armée. « La présence de toutes ces personnes ici ce soir prouve que les maliens sont avec leur armée. Nous voulons que cette transition soit dirigée par les militaires », a-t-il martelé. A l’occasion, il a demandé au CNSP de faire attention aux politiciens vétérans. Pour lui, certains sont au sommet de l’Etat depuis 1991. « De l’indépendance du Mali à nos jours, 5 chefs d’Etats se sont succédé à la tête du pays. Ils ont renversé le général Moussa Traoré ; ils ont renversé le capitaine Amadou Toumani Touré ; quant à Alpha Oumar Konaré lui, il a échappé à plusieurs tentatives de coup d’Etat », a-t-il rappelé.   «  Je suis venu à ce meeting pour exprimer mon soutien aux FAMAS, on n’a plus confiance aux politiciens du Mali, donc on veut que les militaires dirigent la transition. Comme ça, les politiciens vont se préparer pour les élections à venir  », a déclaré un manifestant. | SeyDoU Fané Stagiaire



  • TAGS

You can share this post!