news-details
Culture

SOCIETE Le voile et ses mystères




Le voile est une pièce d’étoffe, le plus souvent légère qui sert à couvrir, ou à cacher quelques choses à la vue, plus précisément la tête de la femme musulmane mais aussi les sœurs chrétiennes. Il y'a-t-il un rapport entre le port du voile chrétien et celui du musulman ? Quelle peuvent être leur origine et pourquoi le porter ?

En effet, des trois grandes religions monothéistes, le christianisme a été la première à imposer le voile aux femmes en avançant des arguments strictement religieux, c'est-à-dire en incluant le voile dans une démonstration théologique. Dans les écritures monothéistes - la Bible hébraïque, le Nouveau Testament et le Coran - seule la première lettre de Paul aux Corinthiens justifie le port du voile par les femmes en l'appliquant aux rapports qu'ont les hommes et les femmes à Dieu. L'intérêt particulier de ce texte est d'avoir généré tout un discours sur la tenue des femmes et de leur avoir durablement imposées de se couvrir la tête dans tout le monde chrétien alors que le voile des femmes n'était auparavant qu'une pièce de vêtement d'origine païenne localisée dans les villes des pourtours de la Méditerranée, aussi, bien en Occident qu'en Orient. À la fin du XXe siècle, dans les pays méditerranéens, en Europe du Sud et en Orient chrétien, ainsi que chez les religieuses des trois grandes confessions chrétiennes, les femmes portent encore un voile ou un foulard.

De nombreux Pères de l'Église, aussi bien en Orient qu'en Occident, ont repris et commenté le texte de Paul pour en garantir la portée législative universelle du voile. Dans le Coran, Dieu dit à Mohammed d'ordonner aux femmes de se couvrir et de rabattre leur vêtement sur leur poitrine pour que les hommes les respectent, mais le texte n'inscrit pas cette démarche dans le rapport que doivent avoir les femmes à la divinité : le voile n'est que social. La coutume, citadine et païenne, du voile des femmes acquiert avec Paul un statut religieux et cultuel, ce que le judaïsme a évité et ce que le Coran n'a pas repris.

En effet, l'introduction du voile dans la religion chrétienne est fondée sur une articulation impossible entre la tradition théologique paulinienne et les coutumes de la soumission des femmes et du voile. Le texte de Paul sur le voile des femmes traite un thème précis, celui de l'attitude vestimentaire pendant le culte.

 

Dans l’Islam

A commencer par le christianisme, certes, mais son port devient plus qu’obligatoire dans certaines religions. Dans la réglions musulmane, la femme ne doit pas seulement veiller à sa virginité mais, aussi à son capital, dont le voile fait partie. Car le voile permet de  sauvegarder l’honneur dans la mesure où il protège la femme contre toutes les tentations.

Selon les sources diverses, les femmes de l’époque et de la société de Mahomet ne se soumettaient pas à la coutume du voile. Cette coutume se serait généralisée et consolidée avec le progrès de l’islam. Le voile représente également chez certaines personnes le signe de la permanence de l’identité d’origine. Ces personnes portent le voile depuis leur enfance, elles ont vu leur mère le porter. Le voile dans ce cas représentait un élément de leur identité, de leur esthétique, et de l’immigration. C’était aussi un moyen de montrer leur attachement aux valeurs ancestrales, en même temps rassurer les hommes car il est un signe de fidélité aux valeurs communautaires.

 

Pourquoi porter le voile

Dans l’Islam : le messager de Dieu que la paix soit sur lui a dit à « O Asma, lorsqu’une femme atteint l’âge de la menstruation, il ne convient pas que l’on voit d’elle les parties de son corps sauf cela et cela ». En montra son visage et ses mains propres, nous disait Aïssata Almadi étudiante vivant au Maroc.

 

Toure sarata Touré : l’Islam a rendu le voile obligatoire sur toutes les femmes parce que c’est une manière pour elles, de se protéger contre toutes les agressions extérieures comme les agressions sexuelles. Comme on le dit le corps de la femme est l’incarnation du diable, raison pour laquelle, c’est un péché quand la femme laisse ses cheveux visible au grand public. Même dans la vie courante quand une femme se voile, les hommes ont même peur de l’approcher parce que les voilées sont des personnes respectables.

 

Dans le christianisme

D’une part le port du voile ou du foulard est souvent une question de choix.

Le port du voile, ce n’est pas une obligation dans la religion chrétienne, mais plutôt fait pour faire les différences entre les sœurs et les autres femmes. Sinon cela n’a pas une histoire proprement dites, en effet, son port dépend de la congrégation, parce que chaque congrégation a ses règles spécifiques, mais quand même il y a une différence entre la couleur des voiles, par exemple la couleur grise est faite pour les écoles et la couleur blanche est faite pour la messe. La qualité du voile change également, selon les temps par exemple quand il fait froid, on porte des violes plus solides, mais quand il fait chaud on porte des voiles plus légers, affirme sœur Jacqueline enseignante à la  marie auxiliatrice de Niamana

Cependant, le port du voile prend une autre dimension qui souvent n’a rien avoir avec la religion musulmane. D’autres le portent parce qu’elles ont été influencées par le milieu. Je ne suis pas musulmane mais j’ai grandi avec une tante qui est musulmane donc chez qu’elle toutes les filles se couvrent la tête même les plus petites, du coup voir tout le monde porter le voile soif moi, était vraiment gênant raison pour laquelle, je suis aussi devenue voilée. Certes, maintenant je ne vis plus avec ma tante mais je ne peux plus m’en débarrasser car il est devenu une partie de moi, a affirmé Helene Diarra .Si Helene a été influence pour un certain nombre de filles, c’est pour faire bonne impression.

 

Aminata Boli « mon histoire de voile a commencé avec l’arrivée de notre nouveau directeur d’école , à ces yeux les filles voilées étaient les plus respectables et les plus sages, même si elles venaient en retard leur châtiment était moins fort que pour nous les filles a tendances européennes , en plus l’homme qui allait m’épouser vient d’une famille dans laquelle toutes les filles se voile, du coup pour faire bonne impression et me faire accepter par sa famille j’ai commercé a me voile, maintenant quand même certes je ne me voile plus comme avant mais je ne porte pas ni des mèches ni des habits courts ; j’ai modernisé le port de mon voile, et cela n’a aucun effet sur ma foi ni mes fréquentations, je suis à l’aise comme ça ».

Mieux, encore pour de nombreuses jeunes filles, le port de leurs voiles a pour cause la quête d’un mari parce que, selon beaucoup de personnes de nos jours les filles voilés seront des femmes exemplaires même si ce n’est pas toujours le cas.

 

Aïssata Tindé

Stagiaire

 



  • TAGS

You can share this post!