news-details
Santé

RIPOSTE CONTRE LE COVID-19 La CEDEAO offre des vivres au gouvernement du Mali




Face aux effets de la pandémie du coronavirus qui viennent aggraver les défis du pays déjà confronté aux conséquences cumulées du terrorisme et du changement climatique, entre autres, la CEDEAO a apporté son soutien au Gouvernement à travers des dons de vivres à des ménages vulnérables.

Après le Burkina, le Niger et le Nigeria, c’est au tour de notre pays de bénéficier de l’appui de la CEDEAO vivres à travers pour soutenir les couches vulnérables. Cette solidarité s’est manifestée par le don de 793 tonnes de céréales (mil, maïs, sorgho et riz) composé de deux lots. Le premier est constitué de 237 tonnes de céréales financé par le fonds des urgences humanitaires de la Commission de la CEDEAO pour les secours en cas de catastrophes et d’urgence aux Etats membres touchés par une urgence humanitaire. Le second de 556 tonnes est financé par les ressources du projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest que soutient financièrement l’Union Européenne à hauteur de 56 millions d’euros.

Prenant la parole, lors de la cérémonie qui s’est déroulée samedi 9 octobre à l’Office des produits alimentaires du Mali (Opam), le commissaire en charge des affaires sociales, du genre et de l’agriculture de la Commission de la CEDEAO, Siga Fatima Jagne  a expliqué que la CEDEAO a décidé d’apporter son soutien au Mali à travers son fonds des urgences humanitaires et l’appui financier de l’Union Européenne dans le cadre du projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest. Et d’ajouter que : ‘’ces vivres contribueront à aider les ménages les plus vulnérables à faire face aux multiples crises tout en préservant leurs moyens d’existence’’.

Selon le Commissaire de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eaux de la Commission de la CEDEAO, Sékou Sangaré, « cette donation traduit deux volontés politiques, la première consiste à conserver la solidarité dans nos régions et la deuxième se traduit par le travail ardent de la CEDEAO pour que nous soyons capables de mettre en stock des réserves pour répondre en cas de besoin »,a-t-il fait savoir.

L’ambassadeur de l’Union Européenne au Mali et celui de l’Espagne ont tous deux exprimé leur satisfaction par rapport à cette initiative de solidarité en Afrique et ont espéré qu’elle demeurera pérenne.

Toutefois, le ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine Hamdou Ag Ilène , a au nom du gouvernement de transition apprécié ce geste de solidarité qui contribuera à apaiser les souffrances des ménages vulnérables. La cérémonie a pris fin par la signature d’un mémorandum pour acter cette remise de dons.

L’événement a connu en plus de la présence des personnalités citées plus haut, la présence du représentant résident du président de la Commission de la CEDEAO Pr Hamidou Boly, du ministre Commissaire à la sécurité Alimentaire Redoune Ag Mohamed et des Ambassadeurs de l’Union Européenne au Mali et de l’Espagne.

A noter que c’est le 28 février 2013 qu’a été instituée la Réserve régionale de sécurité alimentaire à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire par les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO pour notamment compléter les efforts des Etats membres pour fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle rapide et diversifiée aux populations.

Maffenin Diarra

 



  • TAGS

You can share this post!