news-details
Société

REVUE DE LA PRESSE Le cortège funèbre, à la Une




Du jamais vu dans l’histoire du Mali. Un moment d’intense émotion, de recueillement, de reconnaissance, de témoignages… le cortège funèbre du président ATT a drainé, hier, une foule de citoyens attristés, composée d’hommes, de femmes, d’enfants, de toute confession religieuse, des handicapés… En prélude aux obsèques nationales prévues mardi, la Grande Chancellerie des ordres nationaux du Mali a organisé un cortège à l’honneur du défunt, le Général d’Armée feu Amadou Toumani Touré, ancien président de la République. A 08h47 minutes, la dépouille du défunt fut extraite de la morgue de l’institut Marchoux. En marche funèbre, huit élèves officiers ont porté sur les épaules le corps couvert des couleurs nationales pour placer dans un véhicule léger de l’Armée en présence des proches, collaborateurs et admirateurs de l’homme. De l’institut Marchoux à la chapelle du Génie militaire en passant par les monuments de l’Indépendance et de l’Hippopotame, des bamakois sont sortis massivement pour rendre un vibrant hommage à la dimension de l’homme. Au premier rang, on voyait les « petits d’ATT » à l’image de Nouhoun Togo, Amadou Koita, entre autres. Aussi, il y avait des généraux comme Sadio Gassama et son Premier ministre Modibo Sidibé. Ceux qui n’ont pas participé à cette marche inédite, pourront, mardi, faire leur adieu à celui qui fut un acteur de premier plan de l’avènement de la démocratie dans notre pays, rapporte l’Essor.

Le Pays, évalue : « hommage amplement mérité ! »

Les Echos, s’exclame : « le dernier adieu au Président ! »

Non, doute le Soir de Bamako : « les autorités de la Transition coupables d’abomination ! »

Abdoul Momini Bokoum, filme discrètement la fille du Président Sassou N’GUESSOU qui est à Bamako pour assister aux funérailles d’ATT.

Nouvel Horizon, constate : « quand la junte instrumentalise le décès de l’ancien Président. »

Malikilé, s’interroge. Qui veut tirer profit de la mort de l’ancien Président ?

Malick Konate, charge : « en regardant ce reportage de Manga Dembele sur le parcours d’ATT, je me rends compte que mon Boua Choco n’a rien fait dans ce pays durant 7 ans sèbèla... à part Boua Ta Bla - Boua Ka Bla - Antè Abana - Oui Ansona - kèlèkotè - etc. 7 ans de popapo et de gros gros français latin seulement. »

Abdoulaye Kone, regrette : « quand je pense à nos 7 ans de retard. Ça me fait tellement mal 7 longues années. »

Yas Coul, retient. ATT était très bon. Le malien est très mauvais.

Tatou Solidarité, s’interroge. Pourquoi attendre la mort pour reconnaître les valeurs de nos semblables ? A nous entendre depuis quelques jours, on dirait ce n’est pas le même ATT qui avait été traité de tous les noms ici.

Le Tjikan, convoque : « les maliens au tribunal de leur conscience. »

La mise en place du CNT !

« Je suis le Président d’une transition. J’essaie de me mettre au-dessus de la mêlée », justifie Bah N’DAW pour le choix d’Assimi Goita pour la mise en place du CNT, rapporte l’Indicateur.

Malick Konate, poste. Bah N’Daw à propos de la clé de répartition du CNT : « j’ai signé un décret et je m’en tiens à l’esprit de ce décret». « J’estime que ce sont des questions d’ordre intérieur. Je suis le président d’une transition. J’essaie de me mettre au-dessus de la mêlée. Je ne suis pas un homme politique. J’ai été commis pour une mission de 18 mois. Le chrono est déjà en marche. J’ai signé un décret et je m’en tiens à l’esprit de ce décret.»

Le Débat, s’ouvre. La classe politique rejette les décrets N°2020-0143/PT-RM du 09 novembre 2020 fixant la clé de répartition du Conseil national de transition (CNT) et N°2020-0142/PT-RM du 09 novembre 2020 fixant les modalités de désignation de ses membres. Elle refuse également de siéger au CNT.

Malikilé, commente : « Bah N’DAW solidaire du CNSP et contre le peuple. »

Le Soir de Bamako, s’invite. Et si Colonel Assimi Goita prenait l’exemple sur ATT !

Nouvel Horizon, filme. Les candidats déposent les dossiers malgré la grogne des partis politiques.

Le front social !

La grève de l’UNTM est-elle évitable ? s’interroge Nouvel Horizon.

Le Tjikan, annonce. Les conclusions des négociations entre Gouvernement et UNTM sont attendues aujourd’hui.

Le Gouvernement, selon le Soir de Bamako, estime qu’il y a lieu de patienter.

Le Reporter, s’invite et pointe : « une CENI illégale pour superviser les scrutins de la transition ! »

La 41ème session du CSA !

L'ineffectivité du DDR maintient le Pays dans une spirale de violence dangereuse ! s'exclame le Pays.

Oui, note l’Indicateur. Moctar Ouane fixe 4 points prioritaires pour la relance de l’accord de paix.

Pour l’Essor, il s’agit d’insuffler un nouvel élan au processus de paix.

Mikado FM, relaie "Le gouvernement accordera toute l'importance nécessaire à la réalisation du processus DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion) car son ineffectivité maintient notre pays dans une spirale de violence dangereuse pour la cohésion sociale et la réconciliation' déclare Moctar Ouane, Premier ministre.

Nouvel Horizon, relate : « la durée relativement courte de la Transition exige de faire des choix et de définir des priorités claires », dixit Moctar Ouane.

Pour Danaba-Info, c’est la course contre la montre.

Le Soir de Bamako, note. Les Nations Unies ambitionnent de s’appuyer sur Dicko pour un retour à la paix.

Nouvel Horizon, soupire. Les terroristes ont kidnapé trois riziculteurs et leurs motos portant 90 sacs de riz à Farabougou. Le quotidien privé, la situation reste toujours périlleuse à Farabougou.

Kassim Traoré, alerte. Kayes –Kita-Soribougou Sanankoro, selon les infos reçues hier aux environs de 20H30 un poste mixte de la douane et des eaux et forêts aurait été attaqué par des présumés terroristes à moto.

On termine avec la santé ! Plus 460 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde, annonce le quoitidien privé, le Pays.

Lamine Keita, rapporte. La COVID-19 au Mali : 48 nouveaux cas positifs enregistrés hier, lundi 16 novembre 2020, 0 décès et 16 patients guéris. Soit au total 3948 personnes atteintes de coronavirus au Mali, 141 décès et 2965 patients guéris. Pour rompre la chaîne de contamination, une seule solution: Vigilance, Prudence et Respect strict des mesures de protection individuelle et collective. C'est la trilogie qui sauve, sensibilise l’internaute.

Garibou PEROU,

Chargé de Mission au (MSDS)

 



  • TAGS

You can share this post!