news-details
Sports

REPRISE DU CHAMPIONNAT NATIONAL Le collectif des ligues, clubs et associations majoritaires…. dénonce des irrégularités




Le Collectif des ligues, clubs et associations majoritaires de la fédération malienne de football a organisé un point de presse, mercredi dernier, 9 septembre 2020. Cette rencontre avec les hommes de média avait pour objectif d’informer l’opinion nationale et internationale des difficultés du football malien.

A l’entame de cette rencontre, le collectif a déclaré que «  le football malien chemine vers une  nouvelle crise. Pour lui, cette crise risque d’être plus grave que celle que le Mali a connue il y a 5 ans. Il estime qu’aujourd’hui, le comité exécutif, dans l’exécution de ses tâches, veut coute que coute changer le Corom du championnat en cours   pour que toutes les décisions qui vont être prises puissent être à leur faveur. Les membres du collectif ont annoncé que «  dès leur mise en place nous leur avons signalé que les commissions indépendantes ne devraient être mises en place que par un vote. Ils ont indiqué que lesdites commissions ont été nommées par le comité exécutif. En outre, ils ont souligné que la fédération malienne de football a envisagé d’indemniser les membres de ces commissions. Pour eux, cette décision va à l’encontre de leur statut. « L’article 86 de nos statuts dit que les commissions indépendantes doivent être nommées à la suite d’une assemblée générale. Et ils ont un mandat de 4 ans et ne peuvent être enlevé de leurs postes que par l’assemblée générale », a précisé Modibo Coulibaly, secrétaire général deDjoliba, membre du collectif, tout en ajoutant que «  le même article dit aussi que les fonctions des membres des commissions indépendantes sont gratuites et ne doivent faire l’objet d’aucune indemnisation ». Pour  le collectif, c’est une forme de corruption qui est interdite en matière de football et par les textes. Pour le championnat qui est en cours, ils ont signalé que le comité exécutif a commis d’autres erreurs en acceptant de jouer le carré d’as et le play off sans avoir homologué les matchs de la deuxième journée. Ils ont rappelé que c’était 11 matchs qui étaient programmés et sur les 11 il n’y a que 4 qui ont pu se tenir et les 7 autres matchs ont été considérés comme des matchs à forfait. En plus, ils ont affirmé que le comité exécutif est allé sur le terrain pour faire constater le forfait par les équipes et les arbitres. « A partir de ce moment, on appelle ces matchs à litige  et ces matchs ne peuvent être homologués que par la commission de discipline  », a dit Modibo Coulibaly. Aujourd’hui, les membres du collectif ont déjà attaqué ce carré d’as et le play off devant la commission recours de la fédération malienne de football. Parce que tout simplement, pour eux, c’est un passage obligé pour atteindre les juridictions internationales. Et ils ont précisé que pour aller au TAS, il faut épuiser toutes les instances nationales. La commission n’a rendu aucune décision.  Pour le collectif, le play off ou le carré d’as n’auraient pas dû commencer avant cette décision. Car il a déclaré que cette décision pourrait être attaquée devant la commission de recours par ces clubs qui seront victimes de ladite décision. « Nous pensons que ce championnat va être frappé du sceau de la nullité à cause de beaucoup d’irrégularités qui ont émaillé ce championnat jusqu’à aujourd’hui », a dit le collectif, tout en concluant que « si on laisse ce championnat finir, le Mali va engager des clubs sur la base de ces championnats. Et si le verdict tombe comme on le pense, ces clubs seront rayés de la carte de la coupe d’Afrique. C’est pour cela que nous demandons l’intervention des nouvelles autorités et de toutes les personnes compétentes pour que l’on mette fin à cette crise ». |JacQUeS coULiBaLy



  • TAGS

You can share this post!