news-details
Santé

RENOUVELLEMENT DES STATUTS ET DE L’INSTANCE DIRIGEANTE SOS Villages d’Enfants Mali se fait une nouvelle santé !




SOS Villages d’Enfants Mali, constamment soucieux de l’efficacité de ses actions en faveur des enfants privés de la chaleur parentale, a décidé de soigner davantage son dynamisme. D’où la tenue, le samedi 29 août 2020 au Conseil national du Patronat du Mali, de son assemblée extraordinaire portant renouvellement de son statut et de son instance dirigeante. Ont pris part à l’ouverture des travaux, le président de SOS international, Bruno Onevo, le président de SOS villages France, Daniel Baroua, le président du Conseil d’Administration de SOS villages Mali, Marouf Kéita et le représentant du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Birama Coulibaly.

Selon le président du Conseil d’Administration de SOS Villages d’Enfants, Marouf Kéita, la relecture des statuts de l’organisation répond à un souci de les mettre en conformité avec les lois de l’Autriche, berceau et siège des SOS Villages d’Enfants. « Lors de l’assemblée générale de 2016 de la fédération internationale des Villages d’Enfants SOS, il a été demandé à chaque association membre de mettre ses statuts en conformité avec ceux de la fédération », justifie-t-il, en ces termes, la tenue de l’assemblée.

A en croire le président de SOS Villages d’Enfants international, Daniel Baroua, ce renouvellement des statuts doit permettre de consolider la famille SOS Villages d’Enfants en mettant un accent particulier sur la bonne gouvernance, la transparence, la numérisation de l’organisation et la création d’emplois des jeunes.

Dans son intervention, le président de SOS Villages d’Enfants France, Daniel Baroua, a vivement salué les efforts consentis par SOS Villages d’Enfants Mali sous la houlette de Marouf Kéita. « Il a été un interlocuteur de confiance », a-t-il témoigné.

A l’en croire, il est important que l’association garde et entretienne le contact avec les anciens bénéficiaires de ses activités. « Ils sont le meilleur ambassadeur pour l’association à travers leurs témoignages auprès des décideurs et des bailleurs », conseille Daniel Baroua.

Selon la représentante de l’association des jeunes SOS du Mali, SalimataMintiéra, la pandémie de la Covid-19 a impacté négativement les résultats scolaires de cette année de SOS Villages d’Enfants Mali. « Nous tenons à rassurer que nous allons relever les défis avec l’aide et l’accompagnement sans réserves de nos encadreurs », rassure-t-elle.

A l’en croire, compte tenu des défis du moment, les jeunes ont pu offrir des cadeaux aux enfants de Sanankoroba.

Pour le représentant du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, SOS Mali participe activement à la lutte contre l’exclusion des enfants abandonnés et privés d’affections parentales au Mali.

Il a renouvelé les remerciements de son département pour ses efforts consentis par l’association.

Pour rappel, SOS Villages d’Enfants Mali a été créé en août 1987. Il a été reconnu d’utilité publique en juillet 2009. Il compte aujourd’hui quatre villages, à travers le Mali, qui œuvrent pour répondre aux besoins et protéger les enfants maliens qui ont perdu la prise en charge parentale soit du fait de la pauvreté, de la guerre ou à la suite d’une calamité naturelle.

La devise de SOS Villages d’Enfants Mali est : « la chaleur d’un foyer pour chaque enfant malien ». 

Youssouf Z KEITA



  • TAGS

You can share this post!