news-details
Régions

POINT DE PRESSE DE LA MINUSMA L’infirmation au cœur des actions de la Minusma




La Minusma a tenu un point de presse, le jeudi dernier, 17 février 2021. Cette activité avait pour objectif d’informer l’opinion nationale et internationale sur l’évolution des activités de la Minusma.

Au début de ce point de presse, Olivier Salgado a signalé la participation de Mahamat Saleh Annadif, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Sommet du G5-Sahel.

Cet événement a réuni de nombreux pays et organisations partenaires, dont la France, l’Onu, l’Ua, la Cédeao, la francophonie et l’Oci. « Il a notamment permis de transférer la présidence du G5-Sahel de la Mauritanie au Tchad et d'examiner les progrès réalisés un an après les engagements pris lors du Sommet de Pau » a déclaré le porte-parole de la Minusma.

Au cours de ce point de presse, la Minusma a fait le point sur la situation Covid-19 en son sein. A la date du mercredi 17 février, le nombre total du personnel de la Minusma touchés par la maladie à coronavirus est passé à 631, avec 4 décès. Actuellement, ladite mission Onusienne compte 23 cas actifs dans le pays. « Nous restons vigilants et poursuivons nos efforts pour empêcher la propagation du virus dans le pays », a relaté Olivier Salgado, porte-parole de la Minusma.

Du 15 au 17 février 2021, la commissaire de la police de la Minusma Boughani, s’est rendue dans la région de Tombouctou et Goundam afin de s’enquérir des conditions de travail de son personnel. Elle a également rencontré certaines autorités locales pour faire l’état des lieux de la situation sécuritaire. Avant cette visite de travail, la commissaire de la police de la Minusma avait échangé avec une délégation d’Eucap Sahel Mali. Elles ont abordé plusieurs sujets majeurs. Parmi lesquels la charte de la Transition malienne, la collaboration bilatérale dans la formation.

Un engin explosif improvisé a été découvert dans le champ de tir de Sévaré, le 13 février dernier. Selon la Minusma, il a été découvert alors que l'équipe quittait le champ de tir à la fin de l'exercice. « Il a été neutralisé, puis détruit »a-t-elle affirmée.

La Minusma a financé une formation des partenaires nationaux sur la mise en œuvre du Mécanisme de surveillance et de communication de l’information, à Gao, le 16 au 18 février 2021s. Elle était axée sur les six graves violations commises contre des enfants de la Résolution 1612 du Conseil de sécurité des Nations unies. Il s’agit entre autres : meurtre ou mutilation, enlèvement, recrutement ou utilisation des enfants par  des forces ou groupes armées, viol et autres actes graves de violence sexuelle. Cette formation a réuni 25 participants et participantes.

Jacques Coulibaly

 



  • TAGS

You can share this post!