news-details
Société

Patrice Lumumba Héros assassiné il y a 60 ans




60 ans après sa mort, il reste peu de traces de Patrice Émery Lumumba en République démocratique du Congo. Mais Kinshasa s'apprête à lui rendre des hommages nationaux.

 

La RDC va commémorer, ce dimanche 17 janvier, le 60e anniversaire de l’assassinat de Patrice Émery Lumumba, le 17 janvier 1961. Patrice Lumumba, surnommé parfois "le destin brisé du Congo", est né sous le nom d'Elias Okitasombo le 2 juillet 1925, à Onalua, un village du Kasaï oriental.

Celui qui est devenu le héros de l'indépendance congolaise n'a jamais eu de sépulture car, après son assassinat, son corps avait été dissous dans de l'acide. Une dent de Patrice Lumumba doit cependant être remise à sa famille d'ici à la fête de l'indépendance, le 30 juin prochain.

Lire, voir et écouter aussi Le portrait de Patrice Lumumba dans notre série Racines d'Afrique

Un retour apprécié en RDC

Patrice Emery Lumumba a été assassiné le 17 janvier 1961 à Lubumbashi, dans le sud-est de la RDC.

La retour de sa relique est saluée en RDC, notamment à Lubumbashi : "Enfin, au moins nous allons avoir quelques-unes de ses reliques pour que nous les gardions comme grands souvenirs puisqu'une grande personne comme Lumumba ne pouvait partir sans nous laisser des traces", s’est réjoui un habitant de la ville minière.

Aux yeux de certains Congolais, on sait toujours trop peu de choses sur Patrice Lumumba, 60 ans après sa disparition. Si l'ancien lumumbiste Hubert-Felix Kabulo salue la restitution de sa dent à sa famille, l'acteur politique Xavier Kazembe trouve que ce n'est pas assez. "Je ne pense pas qu’une dent vaille quelque chose. Ce qui est mieux c'est rétablir Lumumba dans tout ce qu'il a été. Mais la dent est symbolique car c’est une relique, on est Africain, on a besoin de voir une tombe quelque part pour se recueillir".

Le héros national

Lumumba a été proclamé héros national par celui qui l’a fait tomber, le maréchal Mobutu, cinq ans après sa mort. Mobutu avait par la même occasion promis de réhabiliter sa mémoire.

 

Avenue Patrice Lumumba à Maputo l Au Mozambique, Patrice Lumumba a une avenue en son nom.

Le principal boulevard de Kinshasa, jadis boulevard Léopold III, est ainsi devenu le boulevard Lumumba. Et puis plus rien... Au Congo-Zaïre, pas de manuel scolaire sur la vie, la philosophie et le combat de Lumumba.

C'est finalement à l'avènement de Laurent Désiré Kabila à la tête du pays qu'un monument à sa mémoire sera érigé à l'entrée de la ville de Kinshasa.

Puis en 2013, alors président, Joseph Kabila a créé Lumumbaville,une nouvelle cité située dans centre de la RDC, dans le village qui a vu naitre et grandir Patrice Lumumba.

Qui a tué Lumumba ?

Pour le producteur des émissions de reconstitution des histoires intitulées "Mise à jour " Jean-Louis Assani, l'histoire de Lumumba a été déformée.

"On se souvient que Lumumba est mort le 17 janvier mais c'est à la mi-février environ qu'on a annoncé qu'il était décédé. Les annonces ont été faites de manière que l'on puisse vendre à l'opinion une histoire."

 

Et pour l’historien, c’est une histoire montée de toute pièce destinée à l'opinion nationale et internationale : "Comme on le dit, quand les animaux n'écrivent pas, ce sont les chasseurs qui écrivent l'histoire à leur place. Lumumba n'avait jamais dit qu'il fallait l'indépendance tout de suite, le 30 juin. Lumumba est allé même aux Nations unies dire qu'on nous avait donné l'indépendance dans la précipitation."

Commission d'enquête

Soixante ans après sa mort, sa famille réclame toujours que la lumière soit faite sur l’assassinat de Patrice Lumumba.

En décembre 2012, la justice belge a décidé d’ouvrir une enquête sur sa mort. Onze ans après qu'une commission d’enquête parlementaire belge ait conclu à la "responsabilité morale" de la Belgique dans ce crime. Le gouvernement avait alors présenté les excuses officielles de la Belgique à la RDC.

Mi-décembre, lors de son discours à la nation, devant le Congrès, le président Félix Tshisekedi a annoncé le rapatriement de la relique de Patrice Lumumba et l'organisation de sépultures qui seront, a-t-il promis, dignes de son sacrifice.

DW

 



  • TAGS

You can share this post!