news-details
Société

MICRO-TROTTROIR Annulation du hadj 2020 pour les pèlerins vivant en dehors du territoire saoudien Une décision juste sanitaire mais qui fait couler beaucoup de salives !




Le pèlerinage est l’un des cinq piliers de l’islam. Au moment où les fidèles s’apprêtent à aller accomplir ce devoir religieux, les autorités saoudiennes décident de maintenir la date du hadji au 28 juillet 2020 mais de le restreindre seulement aux pèlerins vivants sur le territoire saoudien pour limiter la propagation de la pandémie à coronavirus. Cette mesure est appréciée différemment par les maliens.

 

Moulaye Sidibé, agent ORTM habitant à Djicoroni para : Selon moi, si vous voyez que l’Arabie Saoudite a annulé le hadj 2020, c’est parce que l’heure est grave. L’économie de l’Arabie Saoudite repose principalement sur les retombées du hadj et l’exploitation du pétrole. La pandémie du covid19, redoutable maladie du siècle sans remède a tué des milliers de personnes dans les différents pays du monde, sans distinction de race, ni de sexe et d’âge, a frappé aussi à la porte de la Kabba, lieu sain où convergent des millions de fidèles musulmans pour les rituels du hadj. Le seul remède de prévention contre la covid19 est le respect des gestes barrières portant sur la distanciation physique de 1 mètre, le port de masque, le lavage des mains au savon et avec de l’eau propre ou avec le gel hydro alcoolique. Par le passé, les pèlerins étaient à une distance de quelques centimètres pour empêcher le Satan de s’infiltrer entre les croyants. Malheureusement en 2020, cette distanciation de quelques centimètres ne sera plus possible pour limiter la maladie à coronavirus. C’est la raison pour laquelle je partage la décision de l’Arabie Saoudite de limiter le hadj 2020 aux seuls pèlerins vivants sur le territoire saoudien.

 

Youchaou Moussa Touré, enseignant habitant à Sabalibougou : En période de maladie, un bon musulman doit rester sur place. Il ne doit pas se déplacer d’un endroit à un autre au risque de contaminer les autres.  Donc, c’est peut être en tenant compte de ces propos dans le coran  que le royaume saoudien a décidé d’annuler le hadj,  pour les étrangers, cette année.

C’est une décision difficile mais nécessaire. Bien vrai que Dieu assure la santé des êtres humains mais il faut se protéger soi-même.

Le pèlerinage est tout d’abord un pilier de l’islam que tout musulman qui a les moyens doit effectuer une fois dans sa vie. De ce fait, personne ne souhaite la non tenue du pèlerinage, mais vu la pandémie, l’annulation du hadj 2020 pour les autres pays est une décision importante.

 

Bakary Dembélé, président fondateur de MT MALI : Je pense que l’annulation du hadj 2020 est normal parce qu’il faut comprendre que l’islam n’est pas une religion stupide, ni une religion dans laquelle on agit bêtement. C’est une religion d’ailleurs si vous vérifier bien les faits et l’histoire de l’islam, vous trouverez que l’islam et la science ne se contredisent pas, au contraire la science est en train de nous dévoiler la véracité de l’islam, alors l’annulation du hadj 2020 est tout à fait normal. A partir du moment où il s’agit de sauver des vies, bien vrai que l’Afrique a enregistré moins de morts que les autres continents, le covid19 est réel et a impacté négativement l’économie mondiale. Donc, pour le bien de tous, il est nécessaire d’annuler le hadj 2020.Au delà même du corona virus, il est dit que le simple fait de ne pas se sentir en sécurité peut être une cause d’annulation du hadj. Nous croyons à Allah le Tout puissant et cette croyance ne doit pas nous empêcher de nous protéger contre le covid19.

 

 

Sarata Touré, Etudiante : Pour moi, cette décision de l’Arabie Saoudite est normale car il est inscrit dans le coran de rester sur place en cas de pandémie pour ne pas propager la maladie ou contaminer les personnes saines. L’annulation du hadj 2020 est un moyen de prévention contre le covid19. Le prophète Mohamed « paix et salut sur lui » a donné la consigne de fuir les maladies contagieuses comme si on apercevait un lion dans la forêt. Donc, l’annulation du hadj 2020 est normale pour les autres pays car il s’agit de sauver des vies.

 

Mariam Diallo, vendeuse habitant à Daoudabougou : Pour moi je ne trouve pas cela normal d’annuler le hadj 2020 à cause du covid19 parce que c’est le même Dieu qui a créé la santé, la maladie, le covid19 et la mort qui est inévitable. Donc, c’est absurde d’annuler une chose aussi importante.

 

Fodié Yattabaré, commerçant : L’annulation du hadj 2020 pour les pèlerins vivants en dehors du territoire saoudien est une bonne idée car la pandémie touche plus de 180 pays au monde et a fait des milliers de victimes et est toujours sans remède. Les mesures barrières qui peuvent sauver les pèlerins contre le coronas virus ne seront pas respectées lors du hadj  avec plus de 2 millions de fidèles se  retrouvant  au même lieu et au même moment. Allah même  a dit dans le coron, dans la sourate 2, verset 286 qu’il n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Si le hadj 2020 se déroule comme les années précédentes, beaucoup de personnes seront contaminés. Donc, c’est une sage décision que l’Arabie saoudite a prise face à la persistance de la pandémie du covid19. Décider d’organiser cette année le hadj avec un nombre limité de personnes composées de saoudiens et les autres nationalités vivant dans le pays actuellement est une mesure salutaire pour sauver des vies et protéger les saoudiens et cela cadre parfaitement avec les mesures prises par tous les pays qui ont fermé leurs frontières pour le transport des personnes.

 

Abdrahamane Soudis, un grand imam de la Mecque : La décision du ministère saoudien d’organiser le hadj et la umoura avec un nombre limité de personnes vivant à Médine est un devoir juridique de préservation de la vie et de la sécurité des musulmans. Donc, cette décision est la meilleure à prendre en cette période de crise sanitaire.

 

Adiaharatou Mahamane Touré, malmatoune : Pour moi, ceux qui veulent faire le pèlerinage cette année doivent avant tout comprendre que Dieu est le seul qui décide. C’est pas volontaire et même si les autorités saoudiennes n’avaient pas pris cette décision certains individus allaient annuler leur hadj cette année parce que c’est deux choses : soit tu vas te faire contaminer ou bien tu vas contaminer d’autres personnes. Et cela est un pêché.

 

Alama Sidibé, travailleur à l’ANPE : C’est le 5e pilier de l’islam et c’est Allah qui a choisi Médine comme lieu ou le hadj doit s’effectuer. Si les autorités saoudiennes décident d’annuler le hadj pour les étrangers pour des raisons sanitaires, c’est tout à fait normal. Si l’Arabie Saoudite a pu maitriser la propagation du virus sur son territoire, cela doit continuer jusqu’à la fin de la Pandémie dans le monde. Jusqu’à présent, il y a encore des personnes qui ne prennent pas la maladie au sérieux. Donc, en mélangent ces personnes aux autres, il y aura un fort risque de contamination. Bien vrai que cette décision a été prise un mois avant le hadj, peut-être d’ici le jour j, Dieu peut enrayer la pandémie dans le monde, et l’Arabie Saoudite peut revoir sa décision.

 

 Aïssata Tindé

Stagiaire



  • TAGS

You can share this post!