news-details
Economie

MATD La validation de la 20è revue des projets et programmes à l’ordre du jour




L’atelier de validation de la 20è revue des projets et programmes du secteur administration territoriale,  fonction publique et sécurité intérieure (CPS/AT-FP-SI), s’ouvre ce mercredi au gouvernorat du district de Bamako.

La revue des projets et programmes, qui a débuté en 1998, est à sa 20è édition. Elle a pour objet de faire une analyse critique de l’état d’exécution physique et financière de l’ensemble des projets/programmes de développement du secteur, d’identifier les principales contraintes qui entravent leur mise en œuvre et de proposer les mesures appropriées en vue d’améliorer leurs performances et d’accroitre leurs impacts sur les bénéficiaires.

Selon la directrice générale de la cellule de planification et de statistique du secteur administration territoriale,  fonction publique et  sécurité intérieure (CPS-S-AT/FP/SI), Mme Sidibé Kadiatou Sidibé dite Djitou, depuis la 6è revue, l’exercice est régulièrement organisé au sein des institutions et des ministères, afin de mieux responsabiliser ceux-ci dans la gestion et le suivi des projets et programmes. 

« Le secteur administration territoriale compte six départements portant répartition des services publics entre la Primature et les Départements ministériels. Il s’agit du : ministère de l’administration territoriale et de la Décentralisation, du ministère du dialogue social, du travail et de la fonction publique, du ministère de la sécurité et de la protection civile, du ministère de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, du ministère des affaires religieuses et du culte et du ministère des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile », indique la directrice de la CPS-S.AT-FP-SI, qui aajouté que « la 20è revue des projets et programmes du CPS-S.AT-FP-SI, prévue ce mercredi pour prendre fin demain,  porte sur les 24 projets/programmes en exécution, répartis entre le MATD (19), le MDSTFP (3), le MRIRSC (1) et le MCSPRN (1) ».

L’approche, aux dires de Sidibé Kadiatou dite Djitou, a été concrétisée par la création de onze cellules de planification et de statistique (CPS) sectorielles. Au terme de la Loi Numéro 07-020 du 27 février 2007 portant création des CPS, elles ont pour missions de « coordonner la préparation des plans, programmes et projets ainsi que l’analyse des politiques et stratégies, suivre et évaluer les plans, programmes et projets de développement sectoriels et veiller à leur  cohérence intra-sectorielle et spatiale... », rappelle la directrice de la CPS-S.AT-FP-SI, approchée par nos soins.

Le coût global des 24 projets/programmes est évalué à 165 milliards 622 millions de F CFA. Le financement total  acquis est de 86milliards 911 millions de F CFA et le cumul des décaissements au 31décembre 2019 est de 51milliards 130 millions de F CFA, soit un taux de décaissement global de 58,83 %.

Sarr

 

 



  • TAGS

You can share this post!