news-details
Culture

MAINTIEN DE LA SUSPENSION DES COURS UNIVERSITAIRES Les arguments du ministère de l’Enseignement supérieur !




La reprise des cours dans les universités maliennes à la date du 4 janvier 2021, comme initialement prévue, était un vœu cher au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Amadou Keita. Le département s’est battu pour cela. Hélas ! la mutation de la Covid-19 qui secoue à nouveau le monde entier l’a contraint, après   concertation avec les autorités sanitaires, à revoir le calendrier de la reprise des cours. Nouvelle date retenue : le 25 janvier 2021. Pour donner plus de détails aux parents d’élèves et aux enseignants, la Secrétaire générale du ministère, Mme Diarra Habi Sanou, a animé, le mercredi 6 janvier 2021, au département, un point de presse.

 

Mme Diarra Habi Sanou l’assure. La flambée des cas positifs à la Covid-19 est la seule explication au report de la reprise des cours dans les universités maliennes. « La deuxième vague de la pandémie s’est montrée encore plus virulente que la première lors de laquelle le Mali n’enregistrait que dix à vingt cas positifs par jour. Avec la mutation du virus que nous subissons actuellement, nous dépassons par jour la barre de cent à 200 cas testés positifs. Evidemment, face à cette flambée, nous avons décidé, en concertation avec les autorités sanitaires, de repousser la reprise des cours dans les universités, reprise qui était déjà suspendue depuis début décembre 2020. C’est bien d’étudier, mais il faut d’abord préserver la santé des apprenants. Nous sommes en face d’une pandémie à multiples inconnus. Tout risque de propagation de la maladie doit être écarté. Oui, nous tenons à l’éducation de nos enfants, mais pas au prix de les rendre malades », a-t-elle martelé.

A l’en croire, depuis le mois de mars, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique travaille activement sur le terrain pour rendre effectif l’enseignement à distance. « Des efforts louables ont été déjà faits. Une plateforme de cours en ligne a été mise en place, et des cours ont été déjà postés. Mais, puisqu’il est question de plusieurs filières, donc avec plusieurs cours, il faut encore du temps.»

 

L’espoir est permis !

Selon la Secrétaire générale, la suspension des cours ne dépend pas de la seule volonté du département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. « C’est une décision concertée avec les autorités sanitaires. Ce recul va nous permettre de travailler encore dur pour réussir une reprise efficace avec toutes les mesures de protections possibles. Nous voulons que les étudiants, les parents et les enseignants nous accompagnent dans cette dynamique. Nous voulons renforcer l’enseignement à distance, réduire le nombre d’étudiants dans les salles et améliorer davantage les mesures de protection avec des kits de lavage de main et de gel hydro-alcoolique dans les universités. Je suis optimiste pour la reprise effective des cours le 25 janvier prochain », rassure Mme Diarra Habi Sanou.

Youssouf Z 

 



  • TAGS

You can share this post!