news-details
Santé

JOURNÉE MONDIALE DE LA LUTTE CONTRE LE CANCER AU MALI Le cancer un problème de santé publique




À l’occasion de la célébration la journée mondiale de lutte contre le cancer au Mali, les Associations de la société civile et le ministre de la santé publique ont animé une conférence de débat à l’hôtel Salam le jeudi 04 février 2021. Selon les conférenciers, plus de 1 500 cas de cancers ont été enregistrés dans le District de Bamako et Kati dont 66% femmes et 34% hommes à Bamako et Kati.

En 2019, environ 1,8 millions de personnes ont été dépistés à Bamako contre le cancer, 1545 enregistrés, 66% femmes et, 34% hommes, a souligné le directeur CHU du Point-G, Pr Seydou Doumbia.

 

Le Registre national des cancers indique 1545 cas de cancers, un véritable problème de santé publique. Pour renverser la tendance, les acteurs impliqués dans la lutte contre le cancer comptent intensifier la sensibilisation.

Lors de cette occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Cancer le 4 février 2021, l’organisation médicale internationale, Médecins Sans Frontière au Mali, en partenariat avec le ministère de la Santé et du Développement Social et le Service Oncologie du Centre Hospitalier Universitaire du Point-G, ont souligné l’importance de cette journée scientifique. Il s’agit pour eux, de faire une large sensibilisation et formation pour la prévention et la prise en charge des cancers au Mali.

Pour cette édition, ils entendent sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur les problématiques, la prise en charge du cancer et la meilleure façon de l’éviter. Le thème de cette année est : « Qu’est-ce-que le cancer ? la définition du cancer, comment faire la prévention du cancer, comment soigner et diagnostiquer le cancer au Mali ? »

Pour la coordinatrice des médecins sans Frontières, Djenebou Diallo, la problématique de cette journée est de lutter contre la propagation du cancer. Il s’agit de sensibiliser, de donner l’information sur la problématique du cancer, les facteurs néfastes liés au cancer, de prendre ses précautions pour éviter le cancer et orienter les personnes atteintes de cancer, a réaffirmé, Dr Djenebou Diallo, en présence du Pr Seydou Doumbia, directeur CHU du Point-G, Pr Îlot Dial, Responsable Maladies non Transmissibles, Dr Ousmane Sy de la direction Générale de la Santé et de l’hygiène Publique.
Selon les spécialistes en la matière, il y a plusieurs différents types du cancer à savoir : cancer de la peau fréquent chez les albinos, cancer de pancréatite, cancer du tabac et alcool, cancer du col de l’utérus, cancer du sein, cancer du phosphate, entre autres.

Par ailleurs, Dr Bourama Coulibaly a souligné l’importance de cette journée d’échanges et de sensibilisation, avant de dire ceci : « un seul dépistage par 3 ans, on ne sera pas atteint à cette malade ou 2 fois à chaque 10 an, on ne mourra pas du cancer. Mais, le problème au Mali est que la majorité ne fait pas le dépistage au début de la maladie », a-t-il dit.

Dr Bourama Coulibaly a invité les personnes atteintes de cancer de faire quotidiennement les activités physiques. Afin de rester au poids normal, ces malades doivent aussi faire la vaccination contre le cancer. A noter qu'il faut privilégier le dépistage précoce et faire son traitement à temps.

Mamadou Sangaré

 



  • TAGS

You can share this post!