news-details
Economie

INSTITUT AFRICAIN DU MANAGEMENT (IAM) Les étudiants prêts à satisfaire la clientèle




Dans le concept d’un examen pratique, l’Institut africain du management  (IAM) a organisé, samedi dernier, la 4ème  édition du Salon Occurencia dans ses locaux. Cette exposition tend à faire valoir les compétences théoriques acquises dans la filière marketing. Il s’agit aussi de permettre aux étudiants de mettre la main à la pâte, à travers leur savoir-faire et leur capacité, afin de convaincre la clientèle dans le monde entrepreneurial. 

Initiée en 2017, la présente cérémonie, qui a réuni les étudiants, est un espace d’exposition et de promotion des entreprises locales et internationales. Il s’agit de la participation de plus d’une vingtaine d’entreprises, notamment Mi store, Bara musso, Diakite robotique, groupe Toguna, Glow beauty, Savon mama, Abe solution, Double seven, Detox mi, Groupe Tandia, Smart market, mamusso, Epam, Titan technologie  soproscom, Shinny  et Iparila. Pour la formatrice des étudiants, Mme Guissé Fatoumata Berthé, ces groupes ont réitéré leur expertise en accompagnant les étudiants à se perfectionner davantage dans la filière du marketing. «  Cette année, voilà le résultat, nous avons eu l’idée de créer des projets d’étudiants qui sont représentés par deux stands à savoir : IAM cosmétique et IAM agroalimentaire  », a-t-elle exprimé. L’Occurencia est une évaluation pratique qui tend à amener les étudiants en spécialisation marketing à faire preuve de créativité. Ce salon a été conçu par des professionnels dans le but de permettre aux étudiants d’allier la théorie à la pratique afin de prouver leurs compétences en marketing. Le Directeur général par intérim a félicité les étudiants pour leur détermination  et leur engagement professionnel. «  Je tiens également à remercier les différentes entreprises pour leur soutien constant durant la formation pratique », a-t-il poursuivi. La représentante du Mi store, Mlle Oumou Touré, a souligné que leur entreprise est spécialisée dans la vente des produits électroniques notamment les téléphones, les ordinateurs, les accessoires, entre autres.  « J’ai opté pour la vente de ces produits parce qu’on remarque que l’utilisation des appareils électroniques est indispensable en ce moment. Nous avons des clients qui sont plus ou moins jeunes et nous voulons davantage redoubler d’efforts, à travers de ce qu’on a appris à l’école, afin de booster  l’économie de l’entreprise Mi store. Nous demandons aux clients de venir vers nous, car les produits que nous vendons sont de la qualité », a martelé Mlle Touré. En conclusion, la cérémonie a enregistré la visite des différents stands en présence des partenaires techniques et financiers, des personnels de l’Institut et des étudiants. |MAMAdou SANGAré



  • TAGS

You can share this post!