news-details
Société

FIN DE L’EVACUATION DU DEPOT DE TRANSIT DE LAFIABOUGOU Un Ouf de soulagement pour les populations environnantes !




Le “Kilimandjaro’’ de Lafiabougou n’existe plus. Cela grâce à un malien qui a souhaité garder l’anonymat.

Après le lancement de l’opération évacuation du dépôt de transit de Lafiabougou le 26 décembre 2020, le ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable, Mme Haïdara Bernadette Keïta a présidé le mercredi 17 février dernier à la cérémonie clôturant cette activité d’évacuation des ordures.

 Le président du comité de veille du dépôt de transit de Lafiabougou, a remercié le ministre Bernadette Keïta pour les efforts consentis par son département pour l’évacuation du dépôt de transit, « vous venez de nous enlever une épine du pied », a –t-il dit

Aussi,  il a fait savoir que leur préoccupation demeure l’évacuation régulière des ordures sur le dépôt de transit, « les riverains espèrent  qu’il n’y aura plus de montagne d’ordures  en commune IV », a- t-il espéré.

Le maire de la commune IV pour sa part, s’est excusé auprès des riverains du dépôt de transit car, dit-t-il ," ils sont les premiers touchés par les maux liés à ce dépôt et  à espérer que les dispositions seront prises pour l’évacuation des éventuelle des ordures qui viendrons sur le dépôt de transit".

Prenant parole, Mme Bernadette Keïta à fait savoir que ,"depuis plusieurs mois le dépôt de transit de Lafiabougou était débordé . La quantité initiale d’ordures au dépôt était de 216 000 mètres cubes. Les ordures envahissaient le goudron, avec comme conséquences le dégagement d’odeurs nauséabondes, engendrant du coup des nuisances de toutes natures et par ricochet, des risques sur la santé publique".

De ce fait, elle a  rappelé que le lancement de l’opération d’évacuation a eu lieu le samedi 26 décembre 2020,"nous voilà aujourd’hui au terme de cette opération.je tiens ici à remercier ici au nom de mon département, la personne de bonne volonté qui jusque-là à garder l’anonymat", s’est-elle réjouis.

"Nous saluons son esprit patriotique et son engagement en faveur de l’amélioration de la qualité du cadre de vie de nos populations pour avoir débarrassé cette montagne de déchets « Kilimandjaro »", a précise Mme Bernadette Keïta.

Et de poursuivre : "la salubrité publique constitue une priorité de la transition. Cela s’est avéré bien avant la mise en place du gouvernement. L’exemple frappant a été l’évacuation du dépôt de transit du CFP pour le CNSP, par deux expatriés vivant en France", a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, elle a exhorté les riverains  à prendre davantage toutes les dispositions idoines pour que ce dépôt de transit ne se reconstitue plus en Kilimandjaro.

Maffenin Diarra



  • TAGS

You can share this post!