news-details
Politique

Elections législatives: 2èmeTOUR La Cour Constitutionnelle serait-elle à contre-courant de l’opinion nationale ?




La publication de l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle proclamant les résultats définitifs des élections législatives de 2020, le jeudi  dernier, à fait des remous.  De Kayes à Sikasso en passant par Kati, Moribabougou, Bougouni, Niena, des Maliens ont manifesté leur mécontentement. Des pneus sont brûlés des barricades érigées. La Cour Constitutionnelle serait-elle à contre-courant de l’opinion nationale ?

En tout cas, le cas de la Commune V a fait fléchir plus d’un. Le citoyen lambda a eu l’impression d’être préparé à ce renversement de situation presque incroyable. Déjà, un journal de la place avait, comme pour préparer l’opinion nationale, prédit ce renversement de situation. Chose dite, chose faite. Les élections sont-elles devenues ludiques ?

Pourtant, les 9 sages sont un aréopage pour le Mali. Détenteurs de la boussole, ils devraient être à mesure de donner une image de rassembleurs. Hélas, le pays est divisé, ses enfants son en train de le bruler depuis la proclamation des résultats. En tout cas, elle renforce une certaine opinion qui ne fait pas confiance à l’aréopage. Elle donne également raison à ceux qui n’ont pas voté pour manque de confiance en la Cour. Même ceux qui n’ont pas voté se plaignent du verdict.

Le mécontentement est général : à Kati, Bougouni, Niena et ailleurs, le citoyen n’arrive pas à comprendre ce qui s’est passé le jeudi. Il a l’impression que la Cour Constitutionnelle joue en faveur du parti au pouvoir et de ses alliés. La cohésion du pays a pris un coup.

Levy Dougnon



  • TAGS

You can share this post!