news-details
Politique

Editorial Un coup de maître




La Forndation Forum de Bamako de Abdallah Coulibaly et le groupe de discussions VIP Africa crée par lui ont réussi un coup de maître en organisant " l'autre Forum de Bamako " le 18 et 19 février 2021.

Organisé pour combler le vide laissé par le Forum de Bamako qui se tient chaque année en février et reporté cette au mois de Mai à cause des différentes crises, a tenu toutes ses promesses.

Les panelistes , nationaux et étrangers : des universitaires, des chercheurs et autres spécialistes de gouvernance et de religions, ont comblé les attentes des nombreux participants physiques et autres auditeurs en direct sur les réseaux sociaux.

Des discussions souvent très animées, sont sorties des propositions de pistes de solutions pour endiguer les crises multiformes qui assaillent notre pays.

Des rapports entre l'État, la citoyenneté, la laïcité, les religions ; à la place de la famille, du mariage, de l'éducation en passant par la gouvernance, le vivre ensemble, la gestion des conflits, les participants ont montré une fois plus leur soif de débats vrais, sincères et exhaustifs et leur engagement permanent pour une république du Mali laïque et démocratique. Bravo à l'infatigable Abdallahi. Vivement le Forum de Bamako du mois de Mai !

Le Premier ministre Moctar Ouane a présenté la feuille de route du gouvernement de Transition et son plan action aux membres du Conseil national de Trantion (CNT), le vendredi 19 février 2021.

Ambitieux et exhaustif ce plan d'action en plus des tâches primordiales de la Transition : organisation à date d'élections présidentielles et législatives libres, crédibles et transparentes, le plan d'action prévoit des négociations avec les chefs des groupes djihadistes Iyad Ag Agaly et Amadou Koufa, ce à quoi la France est hostile. La seule voie de réussite de la Transition pour un dialogue fécond et l'organisation du référendum est de s'assurer de l'accompagnement efficace et total du peuple souverain du Mali Ce qui semble pour les putschistes de la Transition hors de saison. Or la menace réelle pour notre pays réside dans la mise en œuvre de l''Accord pour la paix et la réconciliation dans sa version actuelle. Cette mise en œuvre dans la version actuelle assure une partition de notre pays L'indépendance accordée au Sudan du Sud par la Communauté internationale et récemment les félicitations du Président Macron adressées aux autorités de la Transition pour la mise en œuvre de l'Accord en l'état, ne sont-ils pas des signes précurseurs ? Notre Mali qui fait plus de 45 fois le Rwanda peut être objet de convoitise. Qu'Allah veille sur notre Mali

Hamidou Konaté

 

 



  • TAGS

You can share this post!