news-details
Politique

EDITORIAL Ajuster les pendules !




Ne dit -on pas au Sêno que c'est "une oreille bénie qui entend les conseils "? Que de conseils prodigués au Président IBK et à son régime? Les thuriféraires et leur mentor ont considéré ces conseils au mieux comme venant de citoyens " affamés " qui cherchent des faveurs et au pire comme venant de "petites gens" des " gens rien " des "hasidiw".La suite est connue. Les laudateurs se sont terrés ou ont retourné leurs vestes. Le peuple malien qui cherche à sortir de cet infernal chaos dans lequel il baigne depuis plusieurs années,fonde un immense espoir sur la Transition. Or les responsables de la Transition par leurs gestes quotidiens laissent nombre de maliens dubitatifs.

Les nombreuses revendications sociales et syndicales qui sont d'une importance et d'une acuité extrême doivent être discutées, négociées et échelonnées au besoin

La mise en place du CNT.,l'organe législatif de la Transition, doit être une occasion de réunir pendant une semaine au moins des représentants des différentes couches socioprofessionnelles pour choisir les membres du CNT mais surtout négocier des moratoires compte de la situation financière catastrophique de notre pays

Les préfets et autres agents municipaux qui sont la chevillé ouvrière des différentes élections ont déjà battu le pavé malgré l'existence d'une ordonnance du 30 Juillet 2018, pour exiger une amélioration de leurs conditions sécuritaires et de travail. Certains agents de la santé sont aussi déjà en grève alors les magistrats seraient en embuscade.

Gouverner c'est prévoir mieux gouverner c'est anticiper. Il faut "attraper la sauterelle alors qu'elle a les ailes encore lourdes " dit-on .La Transition qui semble s'aliéner toutes forces politiques ou sociales résisterait difficilement aux différents soubresauts. Il est encore temps d'ajuster les pendules.

Qu'Allah veille sur notre Mali.

Hamidou Konaté

 



  • TAGS

You can share this post!