news-details
Culture

CULTURE, ARTISANAT ET TOURISME 15 séminaires pour un cadre de réflexion de 500 acteurs des trois secteurs




Lancée le vendredi 27 novembre, les lampions se sont éteints sur la série de séminaires organisée à l’attention de 500 acteurs des secteurs de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme. C’était ce jeudi 31 décembre 2020 au Centre international de conférence de Bamako (CICB).

Placée sous la présidence du Premier ministre de la Transition, Moctar Ouane, cette cérémonie de clôture des séminaires « Emergence pour une vision concertée des secteurs de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme » a regroupé les présidents des faîtières, fédérations et associations professionnelles, les responsables des services techniques et les représentants des partenaires techniques du département.

Aux dires de la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Kadiatou Konaré, durant un mois, 500 personnes ont été mobilisées au chevet de la Culture, l’Artisanat et le Tourisme du Mali. Selon elle, au total, 15 séminaires thématiques ont été organisés autour de la musique, la danse, l’hôtellerie, la restauration, les loisirs, le tourisme, le voyage, le patrimoine culturel, l’artisanat, le théâtre, la photographie, le cinéma, la mode et disign, les arts plastiques, le livre et les langues nationales.

Du point de vue de la première responsable du département, l’objectif de ces séminaires est d’offrir un cadre de réflexion de haut niveau aux acteurs culturels, artisanaux et professionnels sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité. Il s’agit, en outre, si l’on en croit la ministre Konaré, de faire l’état des lieux, de diagnostiquer les problèmes pour l’émergence des différents secteurs.

Cette initiative n’est pas sans orientation. A en croire Kadiatou Konaré, elle s’inscrit en droite ligne de la lettre de cadrage du Président de la transition et du Premier ministre. A ses dires, elle crée également les conditions d’une réforme en profondeur des trois secteurs du département.

Les recommandations de la cheffe du département ont trait à la protection, la sauvegarde, et la conservation de l’identité culturelle du Mali ; au rayonnement international du Mali à travers une diplomatie culturelle active portée par l’Etat et le secteur privé ; au renforcement du rôle que la culture pourrait jouer dans le développement économique et social du Mali. S’y ajoutent le développement d’un marché domestique pour les industries de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme ; le renforcement de la compétitivité des entreprises culturelles, touristiques et artisanales. L’interlocutrice du jour a terminé son énumération par les mesures de soutien à ces entreprises dans un contexte marqué par les effets dramatiques des crises sanitaires et sécuritaires.

L’occasion a été saisie par la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme pour saluer le chef du gouvernement d’avoir soutenu les acteurs des trois secteurs avec la somme d’un milliard de FCFA afin d’édulcorer les effets du Covid-19.

Avant de quitter le pupitre, la ministre Konaré a adressé ses meilleurs vœux à ses collaborateurs pour l’année 2021.

Youssouf Z

 



  • TAGS

You can share this post!