news-details
Monde

CRISE SANITAIRE EN AFRIQUE L’Administration Biden prévoit des mesures fortes




Outre la pandémie de Covid-19, aujourd’hui, Ebola refait surface dans certains pays en Afrique de l’Ouest et Centrale. L’administration Biden entreprend des actions afin de savoir comment elle pourrait venir en aide au continent africain.

Les maladies infectieuses sont des menaces transnationales pour la santé et la sécurité nationale. Il faut signaler le virus d’Ebola vient s’ajouter aux multiples crises causées par la pandémie de Covid-19. Ébola a émergé de nouveau en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest. Pour freiner la propagation de cette épidémie, les Etats doivent envisager des actions communes. « Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réagir rapidement, efficacement et avec des ressources proportionnées pour mettre fin à ces épidémies avant qu’elles ne prennent une dimension supérieure », a déclaré Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche.

Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, affirme que l’administration Biden fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire en sorte que les États-Unis prennent la tête des actions visant à mettre fin à ces épidémies. Elle indique que ce travail se fera en collaboration avec les gouvernements affectés, l’Organisation mondiale de la santé, l’Union africaine. À cela, s’ajoutent également les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies et les États voisins, dit-elle.

Pour en savoir davantage sur l’évolution de la situation sanitaire dans les pays touchés, Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale, s’est entretenu avec les ambassadeurs de la Guinée, de la République Démocratique du Congo, de la Sierra Leone et du Libéria aux États-Unis. Cette action pour objectifs de témoigner la volonté des États-Unis à travailler en étroite collaboration avec les gouvernements des pays touchés et des pays voisins. Pour les Etats-Unis, les citoyens de ces différentes localités risquent d’être exposés à la propagation de l’épidémie actuelle. Jake Sullivan a souligné l’engagement du président Biden à veiller à ce que les États-Unis prennent la tête des efforts de renforcement de la sécurité sanitaire et de mise en place de meilleurs systèmes pour prévenir, détecter et répondre aux urgences sanitaires.

Selon l’administration Biden, les épidémies exigent une riposte rapide et imparable afin d’éviter des conséquences catastrophiques. Elle signale que depuis l’épidémie d’Ébola de 2014 en Afrique de l’Ouest, les États-Unis se sont efforcés de privilégier et de prioriser l’aide à la sécurité sanitaire. Cela s’est concrétisé avec leurs partenaires à travers le Programme d’action pour la sécurité sanitaire mondiale. « Nous ne pouvons pas nous permettre de nous relâcher – alors même si nous combattons la COVID-19, nous devons veiller aux capacités et au financement de la sécurité sanitaire dans le monde entier », a annoncé Jen Psaki, porte-parole. Elle rappelle que le premier mémorandum sur la sécurité nationale du président Biden ordonnait la priorisation et le renforcement du leadership américain en matière de sécurité sanitaire et de santé mondiale. « Les États-Unis sont prêts à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir une riposte mondiale robuste et mettre fin à ces épidémies », a conclu la porte-parole de la Maison Blanche.

Jacques Coulibaly

 



  • TAGS

You can share this post!