news-details
Santé

Covid-19 Une vague de contamination dans le milieu estudiantin




Le gouvernement du Mali a annoncé dans un communiqué, les nouveaux cas de coronavirus au Mali, ce mercredi 10 juin 2020.Parmi les 19 cas confirmés à Bamako, 17 sont des étudiants étrangers. La question qui taraude l’esprit des maliens est de savoir dans quelle condition ont-ils pu contracter ce virus ?

Depuis le début de cette pandémie, les autorités maliennes ont adopté des mesures vigoureuses pour lutter contre le coronavirus. Ces mesures consistent notamment à éviter les rassemblements et à essayer de rester un maximum chez soi. Mais certains continus de braver ces interdits.  Les nouveaux cas du coronavirus ont été majoritairement recensés chez des étudiants camerounais. Ces contaminations sont dû, selon des indiscrétions, au fait que ces étudiants auraient organisés des manifestations sans tenir compte des mesures barrières.

Il y a de cela quelques semaines une fête s’est déroulée à Baco-Djicoroni ACI. C’était une crêpe party organisée par un étudiant en DES (Diplôme d’études spécialisées) de l’iota (Institut d’ophtalmologie tropicale de l’Afrique).Pour la circonstance, il était entouré de ses amis, certains de l’Iota et d’autres du Point G.

Quelque temps après le 6 juin 2020, c’est lors d’une fête d’anniversaire que 17 étudiants en médecine ont contracté la maladie à coronavirus. Ces étudiants, pour la plupart d’origine camerounaise, ont fait preuve de légèreté face à cette épidémie qui ébranle le monde entier et, par ricochet, fait des victimes. Ils sont, dans leur ultra majorité, des jeunes. Et la tranche d’âge varie entre 23 et 27 ans.

Quelques jours après, les premiers symptômes ont commencé à faire leur apparition chez la première personne touchée, c’est à dire la période d’incubation.  Inquiet pour leur état de santé, ils ont eu le reflexe d’aller faire le test. Et la suite est connue de tous, il s’agit de la montée exponentielle du taux de contamination chez les étudiants étrangers.

Face cette situation, des leçons doivent être tirées, surtout qu’ils sont tous des étudiants en médicine. Si non comment des personnes appartenant au corps médical et en contact constant avec les patients soient porteuses de virus de Covid-19 ?  Comment ont-elles bravé toutes les mesures édictées pour se contaminer ?La population peut-elle se prêter au respect des gestes barrières alors que le personnel soignant continue de prendre cette histoire à la légère ? 

 Autant d’interrogations qui demeurent encore sans réponse. Cette nouvelle ne cesse de discréditer le corps médical et fait le buzz.

Ces étudiants sont, depuis lors, restés très silencieux sur ce drame survenu dans leur communauté. Bien que le covid-19 soit passé de la pandémie à l’endémie, il n’en reste pas moins important de respecter les mesures pour éviter une propagation massive du virus. Il faut une réelle prise de conscience pour endiguer cette pandémie qui écume tous les pays du monde.

Aminata Traoré

Stagiaire

 



  • TAGS

You can share this post!