news-details
Culture

CEREMONIE DE DEDICACE DE DEUX OUVRAGES DE KOUNDYA JOSEPH GUINDO « J’ai pensé que je pouvais écrire, partager mes expériences avec mes collègues enseignants… »




La cérémonie de dédicace des deux ouvrages de Koundya Joseph Guindo s’est tenue samedi 25 juillet 2020, à Bamako. Cet évènement avait pour objectif de présenter ses deux ouvrages : “Mémoires d’un enseignant“, “Réflexions sur l’enseignement catholique au Mali“, à l’opinion national afin de mieux redynamiser le système éducatif malien. Il a réuni plusieurs personnalités, à savoir abbé Clément Lonah, président de l’UCAO-UUBa, représentant du cardinal, Emmanuel Sagara, secrétaire général adjoint de la présidence du Mali, Moumouni Guindo, président de l’Oclei et autres.

De 1965 à aujourd’hui, l’auteur évolue dans le secteur de l’éducation, plus précisément au niveau de l’enseignement catholique. « J’ai toujours évolué à l’école et au niveau de l’enseignement catholique », a-t-il relaté. Il a été enseignant, directeur d’école, directeur diocésain et maintenant directeur national de l’enseignement catholique au Mali, doyen du département Sciences de l’éducation à l’UCAO-UUBa. « Je dois aller à la retraite. J’ai pensé que je pouvais écrire, partager mes expériences avec mes collègues enseignants qui vont prendre la relève », a déclaré Koundya Joseph Guindo. Mémoires d’un enseignant, édité par les Impliqués Mali, 2019, est un témoignage de l’auteur, de son enfance, de son parcours et de ses vécus. « Je voulais partager surtout avec ma famille et mes petits enfants pour qu’ils puissent découvrir la vie de leur grand-père », a-t-il précisé.

Dans son second ouvrage, Réflexion sur l’enseignement catholique au Mali, édité par L’Harmattan, 2020, Koundya Joseph Guindo évoque le problème du système éducatif malien en général. Dans ce livre, il fait 25 propositions sur le système éducatif malien. En outre, il insiste sur le secteur de l’enseignement catholique parce que c’est le secteur qu’il maitrise le mieux. Il y fait l’analyse de ce secteur en se référant à sa mission, sa vision, son projet éducatif. Il y analyse également la réalité actuelle dudit secteur afin de proposer des pistes de solutions pour l’avenir. Il invite les autorités maliennes à revoir la formation initiale et continue des enseignants, à dépolitiser le secteur de l’école. Pour lui, l’être humain doit être au dessus du matériel, de l’avoir. « Choisir l’enseignement, c’est avoir choisi d’être un homme différent », a souligné Emmanuel Sagara, secrétaire général adjoint de la présidence du Mali.

Engagé pour le retour de la paix et de la stabilité dans la région de Mopti, Koundya Guindo fait part aussi de ses expériences dans la résolution de la crise que vit son terroir.

Certains participants à ladite cérémonie ont signalé que l’enseignement catholique doit s’adapter à la situation actuelle. Pour eux, il doit aller loin dans la réflexion. Ils ont notamment indiqué que les parents d’élèves doivent prendre conscience pour qu’il puisse y avoir une éducation de qualité de leurs enfants. Pour Emmanuel Sagara, l’auteur doit surtout transmettre ses ouvrages au clergé, au public et au ministère de l’Education. « Cette situation n’est pas une fatalité. L’amélioration de la qualité du système éducatif malien dépend du peuple malien et de la volonté des responsables chargé de l’éducation », a conclu Koundya Joseph Guindo.

Jacques Coulibaly



  • TAGS

You can share this post!