news-details
Régions

CAMPAGNE NATIONALE DE REBOISEMENT Tienfala lutte contre la désertification




Afin de lutter contre la désertification et les effets néfastes du changement climatique, le Forêt classée de Tienfala a accueilli, à l’occasion de 26ème anniversaire, le Secrétaire général du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mamadou Gakou et sa délégation, pour le lancement de la campagne nationale de reboisement 2020. Le thème retenu est: « Prévenons et restaurons nos écosystèmes pour renforcer la résilience de nos populations »

La campagne de cette année s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation de toutes les catégories d’acteurs à s’investir davantage dans les actions de lutte contre la dégradation des ressources naturelles, notamment forestières et fauniques pour renforcer la résilience des populations face à la désertisation, aux effets néfastes du changement climatique et à la perte de la diversité biologique

Pour le Secrétaire général, Mamadou Gakou, ce programme de reboisement 2020 prévoit, entre autres, la production de 19 929 645 plants, le reboisement de 19 929 645,55 ha de terre dégradée, la mise en défense de 1031,2ha de massifs forestiers, la fixation mécanique de 265 ha de dunes.

Par ailleurs, il a souligné l’analyse de l’évolution des surfaces boisées au Mali qui permet de constater une diminution considérable du couvert végétal à cause de la coupe abusive du bois, du surpâturage, de l’orpaillage, des défrichements incontrôlés, de la persistance des feux de brousse et de l’occupation illicite des domaines forestiers classés et des aires de conservation de la faune.

« Chaque année, notre pays a enregistré la perte d’environ 150 000 hectares de forêts du fait de ces fléaux sur les 32 millions d’hectares de forêts recensés au Mali en 2002. Il ne reste actuellement qu’environ 17 millions », a regretté le SG Mamadou Gakou, avant de raconter que cet évènement est devenu, de nos jours, une tradition instaurée au niveau du Département, depuis 1995.

Pour lutter contre ces problèmes de dégradation de la nature, le Mali a adopté plusieurs politiques et stratégiques dont la politique forestière nationale qui intègre les dispositions des conventions internationales dites de Rio.

Pour la réussite de la campagne, le représentant du Département en charge de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a exhorté la population de Tienfala à être des artisans de la protection environnementale en les invitant à planter et à entretenir les arbres.

La cérémonie a enregistré la présence du Gouverneur de Koulikoro, des Présidents du Conseil Régional, de l’Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture, du Maire de la Commune urbaine, des Partenaires Techniques et Financiers ainsi que des chefs de villages de la Commune de Tienfala.

Mamadou Sangaré



  • TAGS

You can share this post!