news-details
Santé

CA D’ENERGIA-MALI Le programme d’activités 2020 et les perspectives 2021 en débat




En décembre  s’est tenue, dans la salle de réunion de l’ONG Mali Folkecenter  Nyetaa, la réunion du Conseil d’Administration du réseau Genre et Energie Durable -ENERGIA Mali. La séance, présidée par Mme Kéïta Aïda M’Bo, s’est déroulée dans le respect des mesures de sécurité sanitaires  liées au Covid-19 (lavage des mains, port du masque , distanciation sociale).

A l’entame des travaux, la présidente d’ENERGIA,  Mme Kéïta Aïda M’Bo, a fait observer une minute de silence en la mémoire d’Ousmane Ouattara, secrétaire exécutif de MaliFolke center, décédé le 1er octobre 2020. Après adoption de l’ordre du jour, la rencontre a approuvé le compte rendu de la dernière rencontre tenue en février 2020, validé les statuts et règlements révisés de l’association ainsi que  l’adhésion des nouveaux membres. L’examen du plan d’action 2020 et les échanges sur les perspectives 2021 ont mis fin à la session.

Ainsi, on peut retenir la mise en place d’un comité de surveillance de 3 membres devant assurer le contrôle interne des activités du réseau, l’inscription d’une quinzaine de nouveaux membres. L’examen du plan de travail 2020 a permis de constater que plusieurs activités importantes n’ont pu être réalisées telles que l’information des partenaires stratégiques sur les activités du réseau ENERGIA Mali, la participation à la quinzaine de l’environnement 2020, la réalisation de l’étude de capitalisation des expériences des membres du réseau, entre autres.

Concernant les perspectives 2021, le réseau s’est engagé à faire un plaidoyer important afin que le genre et les énergies durables deviennent des priorités de développement aux niveaux national, régional et local.

Rappelons que ENERGIA-Mali est un réseau d’organisations et d’individus (Ingénieurs énergéticiens, agronomes, forestiers, d’élevage, juristes, opérateurs privés du secteur de l’énergie, etc.) engagés pour remédier aux disparités de genre dans l’accès et l’utilisation de services énergétiques durables.

Il a pour objectifs essentiels de :

• promouvoir la prise en compte des besoins différenciés des hommes et des femmes dans les politiques énergétiques ;

• renforcer les capacités de ses membres et des différents acteurs (décideurs politiques, planificateurs, coordinateurs de projets) à travers l’information, la sensibilisation et la formation sur l’importance de la prise en compte du genre dans l’accès aux services énergétiques durables ;

• participer à la promotion du développement des énergies renouvelables au mali et aux actions de protection de l’environnement et de lutte contre les changements climatiques ;

• appuyer, au besoin, les autorités et les collectivités décentralisées dans la prise en compte du genre dans l’accès à l’énergie dans les plans et stratégies de développement aux niveaux local et national ;

• s'engager dans un dialogue permanent avec les principaux acteurs, et faire du plaidoyer auprès des décideurs politiques et administratifs aux niveaux national, régional et international pour promouvoir la prise en compte du genre dans la conception et la mise en œuvre de politiques et stratégies nationales, régionales et internationales d’accès à l’énergie durable, entre autres.

Le réseau ENERGIA existe dans de nombreux pays dont l’Afrique du Sud, le Botswana, l’Angola. Actuellement, ENERGIA compte en Afrique et en Asie 22 réseaux nationaux. Le Secrétariat International de ENERGIA est basé aux Pays-Bas et est responsable de la gestion globale et de la coordination des activités du réseau.

Sarr

 



  • TAGS

You can share this post!