news-details
Economie

ACTIVITÉ DES MOTOS-TAXIS La Mairie du District adopte un arrêté




La Mairie du District de Bamako vient d’adopter un arrêté afin de réglementer la circulation des motos-taxis dans la capitale. Les conducteurs de ces engins sont exhortés à s’approprier au plus tôt le contenu de cette décision.

Suite à une réunion tenue le 8 décembre 2020, dont l’objet a porté sur la régulation de l’activité des motos-taxis à Bamako, la Mairie du District a adopté un arrêté. « Le présent arrêté a pour objet de réglementer la circulation des motos-taxis sur les voies ouvertes à la circulation publique dans le District de Bamako », précise l’acte. La Mairie du District signale qu’on entend par moto-taxi  « tout véhicule à 2 roues pourvu d’un moteur dont la cylindrée est comprise entre 50 cm3 et 125 cm3, affecté au transport public de personnes ou d’objets. »

Il est indiqué dans ce document que toute moto-taxi doit s’astreindre à certaines règles. Elles sont entre autres : avoir une carte grise, avoir une plaque d’immatriculation, disposer d’un numéro d’identification apposé sur une plaque, avoir comme couleur le jaune, être équipée d’un rétroviseur au moins. En outre, l’arrêté souligne que tout conducteur de moto-taxi doit remplir certaines conditions. Elles sont les suivantes : être âgé de 18 ans révolus, être muni d’une vignette de l’année en cours, être titulaire d’un permis de conduire de transport à jour et délivré par la Mairie du District, être couvert par une police d’assurance en cours de validité, et revêtir constamment un gilet de couleur jaune.

La Mairie du District précise que l’exploitation d’une moto-taxi est subordonnée au paiement de la taxe municipale mensuelle de circulation. Et elle ajoute que les propriétaires de ces engins doivent se procurer la vignette au compte de la Mairie du District de Bamako.

Dans l’arrêté, la Mairie annonce également que les motos-taxis ne sont autorisées à exploiter ni les arrêts réservés aux transports collectifs ni les places dédiées aux taxis urbains. Aussi, les cheminements, à savoir : pistes, bandes cyclables dédiées aux 2 roues, doivent-ils être respectés par les motos-taxis. Il est de même interdit aux motos-taxis de stationner ou d’attendre sur la chaussée en quête de clients ou pour tous autres motifs. Bien entendu, les conducteurs des motos-taxis sont invités au respect strict du code de la route. « Les contrevenants aux dispositions du présent arrêté sont passibles de sanctions prévues par la réglementation en vigueur », avertit le document.

Jacques Coulibaly



  • TAGS

You can share this post!