news-details
Sports

ABDOULAYE COULIBALY, TRESORIER GENERAL DU CNOSM « Nous allons continuer à travailler pour nos Fédérations sportives »




L’un des secteurs qui a fait la fierté des mandats du Cnosm au-delà de tous a été la gouvernance.

« Aujourd’hui, à l’heure du bilan, vos mandants nous font écho que cet engagement a été honoré et que l’objectif a été atteint. C’est pourquoi, je peux, sans ambages, affirmer que la tenue de l’Assemblée générale quadriennale élective ce 8 août cadre avec la vision du département, celle de faire de la bonne gouvernance et de la transparence les leviers de la gestion des activités sportives», cet apriori est du secretaire general du MJS, Amadou Diarra Yalcouyé.

Samedi, le Trésorier général du Cnosm, Abdoulaye Coulibaly, n’a pas caché ses ambitions pour la suite: « Nous allons continuer à travailler pour nos Fédérations sportives», a-t-il déclaré.

Assistance  aux Fédérations sportives…

« Nous sommes une équipe de compétiteurs et quand un compétiteur a une première victoire il ne s’arrête pas là ». Et le Cnosm selon son trésorier ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « Nous avons l’appétit plus grand, nous allons continuer humblement à travailler pour des conditions de succès, notamment les bourses d’études sportives et l’entrainement dans les infrastructures de qualité ».

« Nous allons offrir  des moyens  à l’ensemble des Fédérations pour leur permettre de promouvoir des disciplines et surtout de préparer les athlètes aux différentes compétitions ne pouvaient rester au niveau où elles étaient ».

Le trésorier général du Cnosm rappelle qu’avec le soutien du chef de l’État, Ibrahim Boubacar Kéïta, et de l’ensemble du gouvernement « nous allons chercher des financements pour les Fédérations dans le cadre de la promotion et de la vulgarisation de leur discipline. Les encadreurs, les sportifs seront formés d’avantage. Nous n’avons pas droit à l’erreur pour la marque de confiance des Fédérations sportives. Pour ce nouveau mandat, nos ambitions seront encore à la hausse  parce que nous savons qu’en plus du talent des sportifs et de la bonne organisation ; que nous avons réussi à mettre en place avec l’ensemble des Fédérations, il est nécessaire de faire de bon investissement pour espérer avoir les résultats ».

En effet, grâce aux subventions, il y a beaucoup d’améliorations. « Aujourd’hui dans plusieurs disciplines nos athlètes, nos équipes ramènent des victoires, qui jadis n’était pas habituelles. Nous avons dans les compétitions où les disciplines rassemblent des équipes, plusieurs succès. Nous avons également des disciplines individuelles à plusieurs succès ».

L’autre chose plus importante, souligne le représentant de la Fédération malienne de Hand-ball au Cnosm, est la bonne gestion des ressources. « Nous avons  toujours  prescrit que les ressources ne seront renouvelées qu’aux Fédérations qui auront justifié de l’utilisation des subventions de l’année précédente », fait remarquer le trésorier.

La capacité de chacun à se discipliner à respecter les gestes et barrières

Cette année, depuis quelques mois, le monde sportif est au repos à cause du coronavirus. Au Mali, le gouvernement a prescrit un certain nombre de mesures et le secteur des sports a été ciblé par l’une de ces mesures. « Nous avons observé strictement l’application de la décision concernant la cessation des activités sportives, suite à la décision du Conseil supérieur de la Défense nationale, le temps que nous puissions maitriser la propagation de ce virus et l’éradiquer dans notre pays et espéré  dans quelques mois dire que nous avons tourné la page de cet épisode douloureux », indique le trésorier général du Cnosm, qui  n’a pas manqué de rappeler que « la victoire de l’humanité contre ce mal dépend de chacun de nous ». c’est pourquoi dit-il, « C’est de la capacité de chacun a se discipliner à respecter les gestes et barrières qui ont été prescrits et que dépend la victoire que nous aurons sur ce virus et je veux espérer que tous autant que nous sommes, nous allons chaque jours à chaque instant faire le nécessaire pour que le monde reprenne son cour normal et que la vie reprenne son cour normal et que bien évidemment les sportifs retournent c’est même déjà fait ici, à l’entraînement et en compétition, que les compétions retournent dans les stades pour le bonheur de chacun de nous ».

Propos recueillis par

Boubacar Diakité Sarr

 



  • TAGS

You can share this post!