news-details
Politique

TRANSHUMANCE POLITIQUE La section Miria de Kadiolo au bord de l’explosion




Au cours de leur prochaine conférence de section prévue pour le samedi 5 décembre 2020, tous les militants de la section du Mouvement pour l’Indépendance, la Renaissance et l’Intégration africaine (Miria) de Kadiolo prévoient d’officialiser leur divorce d’avec le parti. Ce démantèlement du parti de Mamadou Kéita dans le Folona est la conséquence directe du manque de considération que les responsables de la section de cette localité subissent depuis bientôt deux ans de la part du bureau exécutif national du Miria.

Le samedi 5 décembre 2020 se tiendra à Kadiolo une conférence de la section Miria qui actera officiellement la démission de tous ses membres.

Le Secrétaire général de ladite Section, Diakalia Sogodogo, avec qui nous avons pu échanger, précise que cette conférence décidera aussi de la nouvelle destination des démissionnaires.

A l’en croire, c’est tous les militants de la section qui s’apprêtent à quitter le Miria.

Il est à noter que la section Miria de Kadiolo compte 10 sous-sections et se classe comme la 4ème force politique du cercle derrière l’Adema, le RPM et l’URD.

Mieux, il s’agit d’une section qui compte trois élus communaux.

 

Le fond de la colère des démissionnaires

La démission de tous les militants de la section Miria de Kadiolo est la réponse au comportement peu respectueux du Bureau exécutif national du parti Miria.

Selon le Secrétaire général de la section Miria de Kadiolo, tout est parti quand, en 2019, les responsables de la section ont décidé d’écrire au Bureau exécutif national du Miria l’invitant à Kadiolo, afin d’apprécier l’évolution de la section et discuter avec les militants des stratégies à adopter pour affronter les élections prochaines. « Trois lettres ont été adressées à cette fin à la section régionale de Sikasso. Elles sont malheureusement restées sans suite. Nous avons ainsi adressé une autre lettre au bureau exécutif national qui n’a pas non plus réagi. Pour me convaincre que les lettres sont parvenues aux responsables du Bureau exécutif, j’ai tenu à rencontrer, en octobre 2020, le président du parti en personne, Mamadou Kéita, auprès de qui j’ai exprimé le vœu cher à la section de Kadiolo d’accueillir le Bureau exécutif national chez elle. Sur place, le président a donné l’assurance de satisfaire ce vœu de la section de Kadiolo en promettant d’évoquer la question avec les autres responsables du parti lors de la réunion du bureau exécutif. Cette réunion du bureau a eu lieu, mais jusqu’au moment où je vous parle nous n’avons pas reçu de retour de la part du président Mamadou Kéita. Nous avons pris cela comme un manque de considération. Et c’est ce qui motive la démission de toute la section Miria de Kadiolo. Une démission qui attend d’être formalisée et notifiée le 5 décembre 2020 lors de notre conférence », explique Diakalia Sogodogo.

Sans doute, la démission de toute une section est triste comme nouvelle pour un parti politique comme celui des héritiers de feu le Professeur Mamadou Lamine Traoré, qui peine déjà à se faire une place sur l’échiquier politique national depuis le décès de son leader.

Youssouf Z KEITA

 



  • TAGS

You can share this post!