news-details
Société

SUR LA TRANSITION AU MALI: Une équipe attendue impatiemment !




La transition malienne fait toujours l’objet de discussions dans les salons feutrés de la capitale sur le choix de l’acteur susceptible d’assurer le la fonction de Chef d’Etat intérimaire. Plusieurs de nos compatriotes portent leur confiance en la junte militaire putschiste actuellement au pouvoir à la suite de la démission du Président Ibrahim Boubacar Kéita. Pour cela, ils espèrent assister à une refondation objective de toutes les institutions de la République du Mali afin d’enterrer les souvenirs douloureux.

  1. davantage par les actes philanthropiques de la junte militaire au pouvoir, la population semble avoir trouvé le capitaine qui pourrait mener à bon port le bateau Mali. A travers les multiples rencontres des anciennes personnalités du pays, assorti de certains témoignages, la junte militaire, a acquis de leurs expériences un meilleur conseil. Cette démarche de leur part avait d’ores et déjà convaincu plusieurs maliens sur l’esprit patriotique de ces personnes. Ainsi, soucieux de l’unité national, ils avaient instauré un procédé de concertation nationale qui devait permettre aux différentes forces vives de la nation de discuter et de convenir, de façon consensuelle, de la gestion de la transition. Compte tenu de ces actions constructives, certaines organisations politiques et même des associations de la société civile n’ont pas hésité à opter pour un Président militaire à la tête de la transition.

Selon Mamadou Diarra, observateur politique, ce choix de la population était prévisible, après le sombre parcours d’un gouvernement civil et la mauvaise réputation des hommes politiques maliens. « Nous déduisons clairement que la venue d’un Président civil sera, une fois de plus, contestée par le peuple. Disons clairement que le peuple malien ne fait plus confiance aux hommes politiques ; du coup, il serait très difficile que ces derniers puissent satisfaire les réelles attentes pour la reconstruction du Mali », dit-il tout en ajoutant : « en somme, la désignation du Président civil pour la gestion de la transition n’est pas le vrai souhait du peuple malien. Il serait donc vain d’imposer un Président civil ne répondant pas à l’aspiration du peuple qui estime que seul un militaire au pouvoir peut reconstruire le Mali nouveau ».

  1. considérant les résultats des sondages réalisés par certains acteurs de la société, on constate qu’une écrasante majorité veut un militaire au pouvoir pour la gestion de la transition, ce qui traduit l’intérêt faible du peuple à l’endroit d’un Président civil. Cependant, cette proposition ou injonction de désignation d’un Président civil pour diriger la transition émane des différentes organisations internationales et sous régionales. Cette ordonnance s’inscrit dans une démarche du retour imminent à l’ordre constitutionnel et démocratique au Mali. Par contre, de notre constat, cette situation ne fait guère l’affaire d’un grand nombre de maliens qui jugent anti-diplomatique l’attitude des organisations sous régionales et internationales.

En effet, dans le cadre de la refondation de notre Mali, aux dires de Mamadou Diarra, le Président de la transition, qu’il soit civil ou militaire, aura un grand travail à faire, puisque le peuple malien veut un changement radical pour un Mali nouveau. « De ce fait, le Mali se présentera comme un champ vierge à cultiver avec de nouveaux outils. En clair, les priorités du gouvernement de transition qui sera très prochainement formé, doivent, d’exception, être tout d’abord les réformes politiques et institutionnelles qui sont tant attendues ». « Ce gouvernement doit procéder à la révision constitutionnelle, à une refondation de l’école. Bref, il doit poser les vrais jalons d’un Mali nouveau », a-t-il confié.

Ces différentes concertations ont permis de définir les textes permettant de régir et d’évaluer les acteurs de la transition qui, dans un bref délai, seront déterminés. Pour la Présidence, la population préconise un militaire.

Lassina Sidibé

(Stagiaire)



  • TAGS

You can share this post!