news-details
Société

SORTIE DE CRISE SOCIOPOLITIQUE: Les autorités religieuses s’engagent




Le collège de désignation du président et du vice-président de la transitoire a siégé lundi dernier, 21 septembre 2020. Cette rencontre avait pour objectif de choisir les deux personnalités de la transition. Les autorités religieuses chrétiennes ont décidé de s’abstenir.

Après avoir reçu une lettre d’invitation pour prendre au collège de désignation du président et du vice-président, les autorités religieuses ont apprécié ce geste du CNSP. À l’en croire, cette étape est un élément pour une sortie de crise multidimensionnelle que vit le Mali. « Nous, Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), Conférence Épiscopale du Mali (CEM) et l’Église Évangélique Protestante (AGEMPEM), tenons à vous remercier pour l’honneur que vous nous faites à travers cette invitation », ont-ils exprimé à travers une lettre adressée au président du CNSP. Les autorités chrétiennes ont signalé qu’au regard de la nature de la mission des églises chrétiennes, celles-ci s’abstiennent de faire partie dudit collège. Mais ils ont toutefois rappelé que leurs prières et bénédictions accompagnent le collège. Ainsi, le Haut Conseil Islamique du Mali a désigné Thierno Hady Oumar Thiam, 2ème vice-président du HCIM et Mamadou Diamoutani, secrétaire général du HCIM pour le représenter au sein dudit collège. À noter que ledit collège a siégé lundi dernier, 21 septembre. Suite à cette rencontre, le collège a proclamé les noms des deux personnalités de la transition. Ils sont : Ba N’Daou, président de la transition et son vice-président, Assimi Goîta, président du CNSP. Ils prêteront serment vendredi 25 septembre, pour une durée de 18 mois. Outre le HCIM, le collège était composé, entre autres, des membres du CNSP, de la société civile, du Conseil national des jeunes, des organisations et associations féminines. |JACqUES COULIBALY



  • TAGS

You can share this post!